Une rentrée littéraire marquée par les habituels poids lourds de l'édition

Clément Solym - 12.07.2010

Edition - Les maisons - rentrée - littéraire - 2010


La rentrée littéraire 2010 sera, plus que de raison, marquée par la présence des poids lourds de l’édition. Si l’on compte bien une légère hausse du nombre de romans publiés par rapport à 2009, avec 701 contre 659, celui des premiers romans, dans le lot, subit une forte baisse. Et pour cause…

Cette année, les grandes maisons d’éditions ont choisi de jouer la carte de la sécurité en menant au front leurs bêtes de course afin de s’assurer des rentrées financières importantes, moins aléatoires du moins que lorsqu’on parie sur la sortie d’un premier roman.

Du côté des gros tirages de la rentrée, on retrouve donc des habitués des premières marches du podium des meilleures ventes, bien sûr… Avec 220 000 exemplaires annoncés d’Une forme de vie, Amélie Nothomb s’inscrit, comme à son habitude, en tête de l’échappée.


Elle est cependant suivie, avec cent mille de moins tout de même, par Michel Houellebecq qui sort La carte et le territoire. A cent mille, on retrouve Philippe Claudel avec L’enquête et un indémodable Jean d’Ormesson qui propose C’est une chose étrange à la fin que le monde… Oui, sans doute, mais celui de l’édition, en revanche, apparaît, cette année, assez prévisible !

Et, si vous êtes amateurs de noms célèbres, il vous sera tout à fait loisible de découvrir également le dernier Olivier Adam, Eric-Emmanuel Schmitt, Eliette Abécassis ou encore celui de Virginie Despentes.

Quand on porte son regard vers l’étranger, s’afficheront en tête de gondole aussi bien Ken Follett, avec La chute des géants que Paulo Coelho et son Brida, sorti initialement il y a déjà vingt ans… Sinon, vous pourrez toujours suivre, avec attention, nos prochaines chroniques où nous vous ferons découvrir des noms très prometteurs…