Une star du basket américain s'empare du frère de Sherlock Holmes

Nicolas Gary - 10.01.2015

Edition - Les maisons - Star basket - Sherlock Holmes - domaine public


C'est l'inventeur du skyhook, une figure du basket-ball devenue célébrissime : Kareem Abdul-Jabar avait interdiction de dunker, alors pour contourner le problème, il avait mis au point ce crochet du bras droit, tout en éloignant le défenseur, avec le bras gauche. Du haut de ses 2 mètres 18, le système était futé, inventif, et imparable. Eh bien l'ancien joueur des Los Angeles Lakers s'attaque maintenant à la littérature...

 

 

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe du skyhook, voici un petit récapitulatif. Pour les autres, voilà une plongée dans le monde de la NBA, la ligue nationale, et l'historique mouvement de KAJ. 

 

 

 

Mais revenons-en à Sherlock Holmes. Kareem n'a pas choisi de s'attaquer directement au légendaire détective, mais plutôt à son frère, Mycroft Holmes, doté d'une vive intelligence et qui se révèle l'aîné de la famille. Le livre doit être publié chez Titan Books, à l'automne prochain. 

 

L'un des marqueurs les plus prolifiques de l'histoire de la NBA prendra donc la plume, après avoir fait paraître une autobiographie et des livres pour enfants. En s'aventurant dans le monde du roman, il souhaite remonter aux origines de la famille Holmes, et raconte qu'il a été lui-même conquis par les textes de Conan Doyles lorsqu'il était à l'université. 

 

Kareem Abdul Jabbar Sherlock Holmes

Kareem Abdul Jabbar

 

 

Mycroft ne sera pas un indépendant comme SHerlcok, mais il travaillera pour le gouvernement. L'intrigue se situera en Angleterre et à Trinidad, une ville de Cuba. Mycroft est un jeune diplômé universitaire, travaillant pour le secrétaire d'État britannique à la guerre. Il apprend par son meilleur ami que d'étranges événements arrivent à Trinidad : disparitions d'enfants ou morts étranges et des empreintes inquiétantes sur le sable. Il décide alors de partir avec sa fiancée, qui a grandi sur l'île...

 

« J'ai été fasciné par la capacité de [Sherlock] Holmes à découvrir des indices là où d'autres personnes n'ont rien vu », explique Kareem. Il a procédé, pour l'écriture, à une collaboration avec Anna Waterhouse, scénariste et productrice. Le tout se déroulera « à une époque où la Grande-Bretagne était le pays le plus puissant du monde », souligne-t-il. Et comme Sherlock Holmes est dans le domaine public, il est désormais plus simple de s'emparer de son univers. (via New York Times)