Une vidéo inédite pour le 50e anniversaire de la mort d'Herman Hesse

Clément Solym - 08.08.2012

Edition - Société - Hermann Hesse - Berne - Suisse


La ville de Berne et le monde entier célèbrent le 50 ème anniversaire de la mort d'Hermann Hesse, né en 1877 en Allemagne et décédé le 9 aout 1962 en Suisse. L'auteur du Jeu des perles de verres paru en 1932, prix nobel de littérature en 1946, a laissé près de 40 000 lettres à la postérité, dont 20 000 ont été léguées aux archives nationales de Suisse.

 

Ce n'est pas seulement une oeuvre romanesque que l'ami de Thomas Mann laisse derrière lui, mais une partie de ses mutliples correspondances, conservée par les archives nationales en Suisse. Le centre reçoit régulièrement des lettres liées à la vie de l'écrivain : « En juillet nous avons reçu un don de son petit-fils, dont 50 cartes postales et lettres en provenance des Etats-Unis », confie Lukas Dettwiler qui dirige les archives de Hesse depuis 2003, au magazine swissinfo. Les liens vers les vidéos disponibles en six langues différentes sont sur le site de na.pressportal.

 

Description de cette image, également commentée ci-après

© Wikipedia


On estime qu'il aurait écrit au total 40 000 lettres dont une majeure partie est conservée avec les 6000 livres provenant de la bibliothèque personnelle de l'auteur, construite au fil des années dans sa maison du village Montagnola. Des relations correspondances avec entre autre, l'écrivain Stephan Zweig ou encore le psychanalyste J.B Lang. Mais il s'entretenait également avec des peintres, musiciens, artistes et illustres inconnus.

 

Les lettres sont précieusement enveloppées individuellement dans un papier spécial, afin qu'elles ne se désintègrent pas. L'une d'entre elles est signée de la main de la créatrice de mode Elizabeth Goller, écrite sur un papier très fin et orné de broderies. Datée de 1908, son état de conservation est exceptionnel, selon Lukas Dettwiler.


Une source inépuisable de renseignements biographiques sur un auteur toujours soucieux de répondre à ses admirateurs. En effet, selon le spécialiste Michels Volker, il aurait consacré un tiers de ses heures de travail à répondre aux milliers de questions reçues des quatre coins du globe. 

 

Une femme d'Amérique du Sud lui avait par exemple posé la question suivante : "J'ai fait un riche mariage, mais je ne suis pas satisfaite, avez-vous un conseil pour moi ? Comment puis-je changer de vie ? ". Il répondit en demandant à la personne si elle avait essayé le yoga.