Une volonté collective des libraires français, face au numérique

Clément Solym - 09.06.2011

Edition - Société - librairie - france - numerique


Au terme de l'assemblée générale du Syndicat de la librairie française, le 6 juin, les mandats de plusieurs administrateurs devaient être renouvelés, de même que pour certains membres du Conseil d'administration. C'est désormais chose faite, et le SLF officialise le tout.

Cette réunion « a permis de dresser le bilan d'une année d'activité syndicale intense autour des enjeux et dossiers liés au social, au commercial, au numérique, à la formation, au prix unique du livre ou aux marchés publics. Elle a également été l'occasion de tirer des enseignements de la forte mobilisation des libraires à l'occasion des Rencontres nationales de la librairie de Lyon (15 et 16 mai) et d'échanger sur les pistes de travail et propositions d'actions élaborées à cette occasion », précise le SLF dans un communiqué.

Le point sur les Rencontres

Ainsi, au terme des Rencontres, le SLF apprécie « la volonté collective de la profession de tracer des perspectives et d'engager des actions concrètes face à l'évolution de leur métier ».


Indépendants, peut-être, mais tous ensemble, pour arriver à prendre le numérique de front. Et le tout avec l'appui du ministre, qui « a exposé à Lyon un plan d'action en faveur des librairies comprenant notamment une extension du label LIR (Librairies indépendantes de référence), une incitation à étendre les exonérations de cotisation économique territoriale dont peuvent bénéficier les libraires labellisés et la mise en place d'une médiation du livre pour assurer un meilleur respect de la loi sur le prix unique du livre, particulièrement sur Internet ».

Pour autant, le ministre, au terme des Rencontres, n'a pas caché qu'il était assez inquiet de la situation économique de la librairie en France. En effet, selon une étude présentée, se « dresse un tableau très sombre et doit constituer un signal d'alarme tant ses perspectives sont préoccupantes », a-t-il estimé. (notre actualitté)

Les membres

Mais revenons à nos moutons et aux nominations, que l'on vous livre, brutes de décoffrage...

Collège général :
Renny Aupetit - Le comptoir des mots (Paris 20) ; Benoît Bougerol - La maison du livre (Rodez) ; François Céard - Librairie alpine (Gap) ; Françoise Charriau - Librairie Passages (Lyon) ; Martine Dantin - Librairies l'Arbre à lettres (Paris) ; Jérôme Dayre - Librairie Atout livre (Paris 12) ; Matthieu de Montchalin - L'Armitière (Rouen) ; Maya Flandin - Vivement dimanche (Lyon) ; Christian Gautier - Le Passage (Alençon) ; Georges-Marc Habib - L'Atelier (Paris 20) ; Joël Hafkin - La boîte à livres (Tours) ; Charles Kermarec - Dialogues (Brest) ; Sandrine Lebreton - Point Virgule (Aurillac) ; Olivier L'Hostis - L'Esperluette (Chartres) ; Sylvie Maillet - Librairies Fontaine (Paris) ; François Maillot - La Procure (Paris) Xavier Moni - Comme un roman (Paris) ; Jean-Marie Ozanne - Folies d'encre (Montreuil) Michel Paolasso - Librairie lorguaise (Lorgues) ; Jacky Raimbault - Des livres et nous (Périgueux) Jean-Marie Sevestre - Librairies Sauramps (Alès, Montpellier) ; Christian Thorel - Ombres blanches (Toulouse) ; Serge Wanstok - La Galerne (Le Havre)

Collège syndicats et associations de spécialité :

Joël Canet - BD West (Saint Brieuc) pour le Groupement des Libraires de Bande Dessinée ; Catherine Dincq - Le Lotus (Rouen) pour l'Association des Libraires Esotériques de France ; Jean-Christian Omer Decugis - La Procure (Boulogne) pour le Syndicat des Libraires de Littérature Religieuse ; Ariane Tapinos - Comptines (Bordeaux) pour l'Association des Librairies Spécialisées Jeunesse

Collège entreprises « multi établissements » :
Guillaume Decitre - Librairies Decitre ; Dominique Lepori - Gibert Joseph ; François Régis Sirjacq - Chapitre