UNEF : Valérie Pécresse joue avec l'avenir des étudiants

Clément Solym - 14.05.2009

Edition - Société - Valérie - Pécresse - lettre


La lettre tombe comme un cheveu dans la soupe, ou un poil de barbe dans le potage : l'UNEF, organisation étudiante, estime que c'est la crise et qu'il faut absolument « reprendre le dialogue » pour en sortir. Et surtout mettre en place les conditions qui permettront de le faire.

Dans un communiqué qui accompagne le courrier expédié à la Ministre, l'organisation est implacable : « Par son refus de toute négociation sérieuse, par son refus de répondre aux inquiétudes des étudiants, par son attitude fermée et agressive, Valérie Pécresse est responsable du pourrissement de la situation. »

Ce fameux pourrissement déjà dénoncé, mais qui aujourd'hui crée une situation d'où il y a « urgence à sortir ». Les examens sont particulièrement ciblés et l'UNEF attend que les étudiants puissent « passer leurs examens dans de bonnes conditions, le cas échéant en prévoyant les aménagements nécessaires ».

Et d'accuser la ministre de « jouer ainsi avec l'avenir des étudiants » en se terrant et gardant le silence. « J'en appelle à votre responsabilité », écrit Jean-Baptiste Prévost, le président.