Université : des frais d'inscription abusifs, selon l'Unef

Clément Solym - 30.06.2009

Edition - Société - Unef - hausse - frais


Le ministère de l'Enseignement supérieur a annoncé hier que les frais d'inscription à l'université allaient augmenter de 2 % en moyenne. L'Unef s'élève contre cette augmentation et dénonce « une nouvelle dégradation du pouvoir d'achat des étudiants ».

L'AFP rapporte que l'organisation a déclaré « Alors que plus de 50 % des étudiants sont obligés de se salarier pour financer leurs études et que plus de 100.000 étudiants vivent sous le seuil de pauvreté, cette nouvelle augmentation est un frein à la démocratisation de l'enseignement supérieur ». Une augmentation qui selon l'Unef est « bien supérieure à l'inflation ».

Et si l'augmentation des frais d'inscription est bien connue, « les taux de bourses pour l'an prochain ne sont toujours pas connus » insiste l'Unef. L'organisation demande « un gel des dépenses obligatoires annoncées dans les prochains jours (sécurité sociale, ticket restaurant universitaire) ainsi qu'une revalorisation des bourses pour la rentrée ».

Selon ses chiffres, depuis 2001 les frais d'inscriptions en licence ont augmenté de 27 % et ceux des masters de 70 %. Ainsi cette année, il faudra dépenser 171 euros pour une inscription en licence (2 euros de plus que l'année dernière), 231 euros pour un master (5 euros de plus que l'année dernière) et 350 euros pour un doctorat (8 euros de plus que l'année dernière).