Universités : Lang demande de la compréhension, l'UMP des sanctions

Clément Solym - 05.05.2009

Edition - Société - universités - Lang - UMP


Après des mois de conflit, la situation semble être dans l’impasse. Le gouvernement refuse de reculer tandis qu’universitaires et étudiants attendent d’obtenir gain de cause. Dans un tel climat, Jack Lang, invité de France Inter s’est inquiété de ce noir tableau.

L’ancien ministre attend un geste fort du gouvernement afin d’arriver enfin au déblocage total des universités. Deux solutions sont envisageables aux yeux de Lang : « soit le retrait de certaines mesures, soit le changement d'équipe ministérielle ».

Le climat de confiance entre le gouvernement et les universitaires doit pouvoir être rétabli. Valérie Pécresse cristallise de nombreuses tensions. Quant au rattrapage des cours et pour la tenue des examens, Jack Lang attend que le pouvoir mette sur la table les moyens de continuer les cours jusqu’en juin voire juillet : « A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle ».

Et pourtant, du côté de l’UMP, on ne semble pas vraiment prendre conscience des mesures à prendre face à la situation actuelle. Le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, va même jusqu’à demander à ce que l’on poursuive les auteurs d’ « entraves » au bon fonctionnement des universités.

Pour préserver cette année déjà sérieusement mise à mal, Frédéric Lefebvre joue de la menace, oubliant le dialogue nécessaire à tout déblocage. Estimant que les étudiants se retrouvent pris en otage, il demande à ce que des mesures soient prises pour permettre le retour au travail.