medias

US : agents littéraires et de problématiques conflits d'intérêts

Clément Solym - 17.01.2012

Edition - International - Agents - écrivain - éditeurs


Aux Etats-Unis, la profession d'agent littéraire est en pleine mutation. Ils sont de moins en moins amenés à intervenir en tant qu'intermédiaires. Se pose la question de la neutralité, notamment lorsque les agents se lancent dans l'édition, sans pour autant abandonner leur rôle d'avocat auprès de l'auteur. Une situation gênante.

 

Le rôle d'un agent est de défendre les intérêts de son auteur. Leurs clients sont parfois impliqués dans de lourds conflits avec les éditeurs et cela ne s'arrange pas avec le développement des livres numériques.

 

Les agents ont des obligations éthiques, légales et financières vis-à-vis des écrivains à qui ils offrent leurs services. L'auteur qu'ils défendent s'appuie sur eux pour de nombreuses démarches. Ça c'est en théorie. Il n'est pas rare que les agents se compromettent dans des relations parfois amicales avec des éditeurs ou favorisent un auteur au détriment d'un autre. 

 

 

Aux États-Unis, il existe une association des agents d'auteurs, the Association of Authors' Representatives. L'un des principes de l'association stipule que « les membres des agences s'engagent à fournir leurs services en toute loyauté, concernant les affaires de leurs clients et leurs besoins artistiques, et ne permet aucun conflit d'intérêts qui pourraient interférer ».

 

Ce principe a toujours prévalu jusqu'à l'arrivée du livre numérique et ses nouveaux enjeux, qui a eu l'effet d'une bombe dans les relations qui liaient les agents à leurs auteurs. Les auteurs peuvent désormais vendre leur création sans passer par des agents, un coup dur pour la profession.

 

Se réinventer et devenir pertinent sont les nouveaux objectifs des agents littéraires. Certains ont décidé de se spécialiser dans la création de sites, l'aide à l'utilisation des réseaux sociaux, marketing et relations publiques. Et parfois, les agents choisissent les sentiers de l'édition, sans pour autant abandonner leurs fonctions d'agents.

 

Une situation qui n'est pas sans problème puisque l'agent devient juge et parti puisqu'il doit défendre les intérêts des auteurs tout en ayant de nouveaux réflexes d'acheteur. Dès lors, vers qui l'auteur doit-il se tourner pour obtenir une évaluation impartiale ? 

 

Les mutations du monde de l'édition touchent une multitude d'acteurs qui doivent réagir en conséquence, pas seulement s'adapter mais redéfinir leur rôle au sein de ce monde.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.