USA : Des bornes WiFi disponibles en prêt dans deux bibliothèques

Louis Mallié - 30.06.2014

Edition - Bibliothèques - New-York Public Library - Chicago Public Library - Wifi


Avec le développement des technologies, l'accès à Internet via les bornes wifi est devenu partie intégrante du service offert par les bibliothèques. Pour autant, deux institutions américaines ont décidé d'aller plus loin en mettant à disposition des bornes WiFi portables, disponible au prêt pour tous.

 

 

 New York City, New York Public Library NYPL, Stephen A. Schwarzman Building, 1897-1911 :  

New-York Public Library,

Vincent Desjardins, CC BY 2.0

 

 

Les lecteurs pourront donc emprunter des bornes wifi dès leur inscription, tout aussi simplement qu'un livre, et ce, sur une période de plus d'un an. Épaulé par la Knight Foundation à l'aide d'une subvention de 500 000 $, le projet pilote « Check Out the Internet » sera lancé dès septembre prochain à la New York Public Library. Et le projet d'autant plus important dans la ville, où 27 % des foyers n'ont pas accès au haut débit. 

 

« Fournir un accès permanent à Internet donnera à plus de personnes l'opportunité de participer pleinement à l'économie moderne, et leur permettra de continuer d'apprendre, travailler, explorer et créer après la fermeture de la bibliothèque », a déclaré la Knight Foundation sur son site. Par cette initiative, la bibliothèque espère en outre venir en aide à prêt de 10.000 foyers new-yorkais, pour lesquels l'accès à Internet est limité à un créneau quotidien d'une quarantaine de minutes…

 

De son côté, la Chicago Public Library a reçu de la Knight Foundation une subvention de 400 000 $ et offrira 3 semaines de prêt pour les bornes dans le cadre de son programme « Internet to Go ». La date de lancement de celui-ci n'a pas encore été dévoilée, mais il est prévu qu'il desserve prioritairement une demi-douzaine de quartiers au sein desquels internet serait « particulièrement lent. »

 

Ces initiatives sont le fruit des subventions obtenues à l'issue du Knight News Challenge, organisé par la fondation. Réunissant près de 700 participants, le concours avait pour but de permettre aux gagnants de « promouvoir le libre accès Internet ».