USA : les ventes de livres reculent de 4,1 % au premier semestre

Clément Solym - 13.10.2015

Edition - Economie - vente ebooks - Etats-Unis - lecture


Si la moitié des compteurs sont au rouge, c’est que la moitié de la situation est mauvaise, non ? Eh bien pour le premier semestre de l’année 2015, les résultats de l’édition américaine accusent un recul de 4,1 %, à 5,58 milliards $. Des chiffres qui, rappelons-le, portent sur 1207 éditeurs membres de l’Association of American Publishers. 

 

 

 

Pour le mois de juin, les ventes avaient déjà connu un recul de 1,4 % à 1,54 milliard, et plusieurs tendances se dégagent, plus largement, des six premiers mois. 

 

Pour exemple, tout ce qui est fiction, non fiction et religieux était en baisse au premier semestre 2014, mais a montré des signes d’amélioration en juin. Les ventes de livres numériques ont diminué de 10,3 % par rapport à la même période. Et la majeure partie de cette diminution provient de ce que la catégorie enfants/young adults a diminué de 45,5 %. Or, les ventes de livres adultes ne reculent que de 3,1 %. 

 

Juin reste le meilleur mois de ce semestre, en dépit du recul qu’il encaisse malgré tout. Selon Tina Jordan, vice-présidente de l’AAP, « alors que les livres à succès l’an passé étaient principalement des ouvrages jeunesse et young adults, nous assistons cette année à des percées dans la catégorie livre adultes ». 

 

 

 

Sauf que, pour que le livre audio en téléchargement soit celui qui dispose de la croissance la plus importante, à 31 % d’augmentation en regard de 2014, c’est que la situation n’est pas vraiment florissante. Pour les paperbacks, la croissance est de 12,5 % quand les hardbacks reculent eux aussi de 11 %.  

 

(via AAP)