USA : une bibliothèque arme ses vigiles pour sa sécurité

Clément Solym - 07.09.2011

Edition - Bibliothèques - etats-unis - arizona - bibliothèques


Une bibliothèque d’Arizona a embauché des vigiles pour éviter les troubles causés par la mauvaise situation financière de l’établissement. Et pour être sûr qu'aucun incident arrive, ils possèdent tous des armes chargées.

Cela fait un an que la bibliothèque de Gilbert connaît des contraintes budgétaires l’ayant forcée à se séparer d’une partie de son personnel.

Le climat s’y est progressivement dégradé, qui a connu l'an passé deux incidents au cours desquels des employés ont été agressés par leurs patrons à propos de paiements en retard et de matériels volatilisés.

Les vigiles circulent à présent dans les couloirs avec des armes chargées pour assurer le calme. On ne rigole pas aux USA.

« N’oubliez pas qu’ici c’est l’Arizona et qu’on a le droit de se promener avec un bazooka dans la rue si on le veux »
a souligné Jeremy Reeder de la bibliothèque de Gilbert au Libraryjounal.

Le conseil de la ville de Gilbert a financé cette mesure sécuritaire, à la demande des bibliothécaires et d'autres employés, à hauteur de 95.000$. Mais les habitants de la ville n’approuvent pas cette décision à l’unanimité.

Un employé de la mairie, Jim Norman, a expliqué au Arizona Republic que les problèmes de sécurité à la bibliothèque ne justifient pas la présence d’agents de sécurité armés à la bibliothèque.

Et que si des gardes étaient réellement nécessaires, qu’ils soient mandaté par les services de police, et non payés par la mairie.