V. Pécresse annonce 3.000 logements étudiants en Yvelines

Clément Solym - 27.04.2008

Edition - Société - logement - étudiant - Pécresse


Depuis la remise du prérapport de Jean-Paul Anciaux, la question du logement étudiant s'impose régulièrement dans l'actualité. Mais vendredi dernier, Valérie Pécresse a signé avec le conseil général des Yvelines un protocole visant à la création de 3.000 logements dans le département où la ministre a son siège de députée et qui en compte 2.000 actuellement.

Plan de construction massif

Il faut signaler que dans ce domaine, le département semble le plus en manque. Au terme des trois années, 5.000 places seront donc disponibles. Concrètement, l'État investira à la hauteur de 100 millions d'euros, tandis que le Conseil général subventionnera à la hauteur de 1.000 € par logement. La proximité de transports en commun a largement motivé le choix des emplacements.

Lors du lancement de son plan, Valérie Pécresse expliquait : « Nous allons mettre les moyens financiers, mais avec les acteurs locaux. Si tous les départements d’Île-de-France faisaient la même chose que dans les Yvelines, nous couvririons 150% des besoins. Ce n’est pas une question de moyens, mais de foncier et de volonté des collectivités territoriales. »

Deux autres départements furent visités pour annoncer des constructions : le 93, avec 1.000 logements, et le 92 avec 200. D'autre part, à Mantes-la-Jolie, la ministre a rencontré le député UMP Pierre Bédier, pour parler du projet Mantes-université. « C'est un projet exemplaire. Chaque établissement doit être accompagné de logements étudiants et d'une dynamique économique. » Reliant l'IUT et l'école d'ingénieurs Isty, il regroupera 1.500 étudiants à l'horizon 2015. Dès 2011, 1.200 logements étudiants devraient être mis en place.