Vacances scolaires : grippe H1N1, colonies, crise, trafic routier...

Clément Solym - 03.07.2009

Edition - Société - vacances - scolaires - grippe


Les vacances : souvenez-vous, quand nous vous annoncions le calendrier des futurs moments fériés, c'était la liesse : désormais, c'est l'extase. Fin des cours, encore que pour certains, c'est l'attente angoissante des résultats du bac - épreuve anticipée ou non - et du brevet...

Mais quelques points noirs viennent accabler cette période de détente. Passons rapidement sur le trafic routier, qui comme l'on pouvait s'y attendre est déjà orange, rouge, noir - on croirait des pistes de ski, il n'y manque que le bleu... Bison futé, encore une fois sera votre meilleur conseil...

Ensuite, le H1N1, la grippe porcine qui fait des siennes. Colonies ou centre de vacances vont avoir leurs sombres heures avec cette nouvelle maladie. Alors que des milliers d'enfants seront lâchement abandonnés par leurs parents dans ces endroits d'épanouissement personnel (nous vous laissons démêler l'ironie de la sincérité...), le virus ne manquera pas de faire parler de lui cet été. Rappelons tout de même qu'aucune victime en France n'a été comptabilisée.

Enfin, la crise, qui, pour l'Humanité sera l'autre drame de ces vacances 2009 : pouvoir d'achat, cette vilaine expression fera du bruit dans les médias. Un enfant sur trois n'aura pas la possibilité de partir, simplement parce que ses parents n'ont soit pas de vacances, pas d'argent ou, comme sur FaceBook, parce que c'est compliqué.

Mais tout ne sera pas perdu : il vous reste les cahiers de vacances et les devoirs d'été ou encore la possibilité peut-être de retourner dans votre établissement scolaire favori, à condition que les propositions présidentielles soient suivies, que de les garder ouverts durant les vacances.

Allez, ne perdez pas le moral : si vous n'êtes pas élèves et que ce matin, c'est particulièrement dur, voici un conseil ActuaLitté. Levez-vous... vous êtes ronchon ? Alors... imaginez que vous partiez ce matin même à la plage, à la montagne, où vous voulez dans le monde... Vous avez retrouvé le sourire ? Alors vous n'allez pas si mal.

Vous êtes toujours ronchon ?

Consultez un médecin....