Vague de licenciements chez le plus grand éditeur d'Angleterre

Nicolas Gary - 05.12.2015

Edition - Economie - Penguin Random House - licenciements distribution


Plus de 250 employés du centre de Rugby, dans le Warwickshire (Royaume-Uni), voient leurs postes menacés. Le plus grand éditeur britannique, Penguin Random House va fermer son espace de distribution, avançant que le succès du livre numérique a des impacts sur l’activité. En somme, l'ebook s'installe et le papier prend l'eau...

 

 

 

Une consultation a été soumise aux 255 salariés du centre de distribution : ils ont quatre mois désormais pour se prononcer. Si la fermeture du centre se déroule selon les plans exposés par la société, les licenciements débuteront d’ici à mai 2017. La distribution serait alors transférée au centre de Frating, à Essex, entre 2017 et 2018.

 

Les salariés ont appris la nouvelle ce 4 décembre. Selon toute vraisemblance, l’éditeur enregistre une croissance dans le domaine numérique qui aurait entraîné une diminution du volume de livres papier. Tom Weldon, PDG de PRH UK assure que cette situation n’a rien de confortable. « Mais une action soigneusement préparée et nécessaire, nous le croyons, nous permettra d’aligner notre service aux besoins du marché, et de continuer à fournir le service de distribution pour lequel nous sommes reconnus. » (via The Mirror)

 

Au Royaume-Uni, l’industrie du livre a réalisé 3,311 milliards £ de ventes pour 2° 14, soit 2 % de recul. Les ouvrages imprimés ont comptabilisé 2,748 milliards £ soit 5 % de recul par rapport à 2013, contre 563 millions £ pour l’ebook, en croissance de 11 %.

 

Certains ne manqueront pas de titrer que le numérique finit par tuer le papier : il serait bon de ne pas se faire prendre à ce jeu. La distribution de livres représente le nerf de la guerre économique dans l'industrie. Perdre des parts de marché revient à perdre des sommes d'argent très importante. Si PRH UK décide de licencier, c'est avant tout pour conserver un rendement optimisé sur ce segment.