Valérie Toranian nous parle de sa grand-mère arménienne

Victor De Sepausy - 09.05.2015

Edition - L'Etrangère - Valérie - Toronian


Ancienne directrice de Elle et aujourd'hui à la tête de La Revue des deux mondes (voir notre actualitté), Valérie Tornanian prend la plume pour raconter l'histoire de sa grand-mère arménienne.

 

Avec L'Etrangère (Flammarion, 237 pages, 19 €), elle revient sur les origines de l'arrivée en France de sa famille : la déportation de sa grand-mère Aravni dans les camps du désert syrien en 1915.

 

Son travail d'écriture, qui mêle les souvenirs de sa grand-mère à des ajouts fictionnels pour combler les manques, permet de mettre un visage sur un événement dont beaucoup de gens ont entendu parler mais que peu connaissent vraiment.

 

Née en 1962, Valérie Toranian, qui a déjà signé Pour en finir avec la femme (Grasset, 2004), est la petite-fille de rescapés arméniens du génocide qui arrivèrent à Marseille au début des années 20.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.