Valérie Trierweiler : de Paris Match Lagardère à RTL Bertelsmann

Victor De Sepausy - 24.08.2020

Edition - Société - Valérie Trierweiler RTL - Lagardère Berlelsmann Trierweiler - radio RTL Trierweiler


« Quand vient la fin de l’été sur la page,/il faut alors se quitter peut-être pour toujours. » La douceur des mots de Laurent Voulzy accompagne assez bien la rentrée de Valérie Trierweiler. L’auteure de Merci pour ce moment avait été renvoyée par la rédaction de Paris Match, mais retrouve un emploi… chez RTL. 


 

Quitter Lagardère pour intégrer Bertelsmann, voilà qui n’est pas rien. « J’ai appris en plein cœur de l’été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans. Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc et de sidération », indiquait-elle ce 13 août sur Twitter

Une déclaration qui faisait suite à la décision de Paris Match : à 55 ans, la journaliste, ancienne compagne de François Hollande, n’aurait été que l’arbre cachant la forêt. Plusieurs autres départs allaient intervenir au sein du magazine. 

Évidemment décriée, l’auteure avait fait volte-face, sur les réseaux, pour répondre à ses détracteurs.
 


Et comme une mauvaise nouvelle est rapidement chassée par une bonne, on apprend de la rédaction de RTL qu’elle occupera tous les mercredis, à 18h30, une place à l’antenne. Dans l’émission RTL Soir, que présente Thomas Sotto, elle « apportera […] son regard incisif sur l’actualité ». 

Elle rejoint ainsi Nathacha Polony, qui intervient le lundi, ainsi que Philippe Caverivière, présent les mardis et jeudis. 


crédit : Cyclotron CC BY SA 4.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.