Valérie Trierweiler : le livre n'est pas exclu

Cécile Mazin - 30.01.2014

Edition - Société - Valérie Trierweiler - Elysée - François Hollande


Elle fut la première dame d'un président normal, et c'est à l'occasion d'un voyage en Inde que François Hollande a annoncé leur rupture, après 18 mois de vie à l'Élysée. Dans un entretien accordé à Parisien Magazine Valérie Treierweiler, évoque cette rupture, avec plus de déception que de colère. 

 

Mais voilà, avis aux maisons intéressées, en manque de publications prochainement, la femme trahie le confesse : « Je n'exclus pas d'écrire un livre ».

 

Le second de sa vie, puisqu'elle avait publié en juin 2012 un ouvrage racontant les 400 jours précédant la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle. Elle avait également porté plainte et obtenu réparation contre les auteurs de La Frondeuse, avec 10.000 € de dommages-intérêts contre Christophe Jakubyszyn et Alix Bouilhaguet. Le livre était paru aux éditions du Moment.

 

Elle décidera finalement d'abandonner une partie de ses poursuites. Ce désistement l'a conduite à verser 2 500 euros à l'éditeur, ainsi qu'au journaliste Christophe Jakubyszyn, pour rembourser leurs frais de défense.