Vanessa Springora, invitée de La Grande Librairie du 15 janvier

Antoine Oury - 14.01.2020

Edition - Société - La Grande Librairie programme - La Grande Librairie 15 janvier - grande librairie busnel


La désormais bien connue Affaire Matzneff sera au cœur de l'émission du 15 janvier de La Grande Librairie. Vanessa Springora, auteure du Consentement (Grasset), le livre qui a relancé les accusations de pédophilie contre l'écrivain français, est en effet l'invitée de François Busnel.




Après une émission annulée le 8 janvier dernier, Vanessa Springora sera bel et bien l'invitée, en direct, de l'émission La Grande Librairie de ce 15 janvier. Elle y évoquera bien entendu son livre Le Consentement, publié par les éditions Grasset, dans lequel elle dénonce les agissements de l'auteur Gabriel Matzneff, avec lequel elle a entretenu une relation dès ses 13 ans.

Pour alimenter et animer le débat ouvert sur la pédophilie, François Busnel recevra également un juge, Jean-Pierre Rosenczveig, invité pour son livre Rendre justice aux enfants (Seuil), un sociologue, Pierre Verdrager, pour L'enfant interdit, comment la pédophilie est devenue scandaleuse (Armand Colin), et enfin une pédo-psychiatre, Marie Rose Moro, auteure du livre Bien être et santé des jeunes (Éditions Odile Jacob).




Commentaires
Je vous remercie d'avoir à l'antenne reconnu déplorer l'invitation de G MATZNEFF. Merci pour vos émissions. Je suis néanmoins déçue de découvrir qu'elles ne sont pas toujours en direct... Marie
Merci de me rappeler la référence d'un livre islandais je crois, que vous avez cité ce soir le 15 janvier

Salutations.
Le bal des hypocrites ! Tout le monde savait ce que faisait Matzneff, il suffisait de lire ses livres comme le rappelle M. Busnel. Et sans le livre de Vanessa Springora, ce monsieur serait encore fort estimé par le milieu littéraire pour ses nombreuses qualités littéraires et toujours pensionné par l'Etat... Je me souviens très bien de l'émission d'Apostrophes où la pauvre Denise Bombardier s'est fait huée par les auteurs (des hommes !) présents sur le plateau parce qu'elle s'avisait de parler de moralité. J'ai été à l'époque très choquée et dégoûtée par la protection indulgente dont bénéficiait cet écrivain plus que malsain qui se vantait de ses "exploits" sexuels en toute impunité. Et aujourd'hui, ses anciens admirateurs le vouent aux gémonies pour sauver leur propre réputation. Quelle hypocrisie !
C'est la hypocrisie, pourquoi François Bunel n'a pas réagit avant?

Il s'avait la maladie de Gabriel
Débat utile et bien mené. La force du livre-témoignage de Vanessa Springora vient de ce qu'elle admet avoir été sous l'emprise de ce prédateur pervers narcissique. Le juge Rosenszweig semble ignorer le réseau occulte de protection des pédocriminels illustres, puissants ou richissimes dénoncé publiquement par le juge Germain Sengelin (voir à la fin du document "Les trois grandes formes de pédocriminalité", dans la partie 8 de www.christophebaroni.info). L'évocation du président Mitterrand était justifiée, d'autant plus que son neveu Frédéric est du même acabit que Matzneff...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.