Vargas Llosa invite tout Espagnol à débattre de l'indépendance catalane

Julien Helmlinger - 16.07.2014

Edition - International - Mario Vargas llosa - Espagne - Indépendance catalane


Tout comme l'Écosse, la Catalogne connaît actuellement une importante montée d'indépendantisme. Si bien que le gouvernement catalan a programmé un référendum d'autodétermination, le 9 novembre prochain, au grand dam de Madrid. En amont, souverainistes et opposants débattent de ce qu'impliquerait une éventuelle prise d'indépendance vis-à-vis de l'Espagne. Pour la cinquantaine de célébrités qui vient de publier son manifeste adressé au Président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, on risquerait ni plus ni moins que la « destruction de la démocratie » en Espagne.

 

 

CC by 2.0 par Dadevoti 

 

 

Si le gouvernement britannique peut compter sur J.K. Rowling et Sir Alex Ferguson pour soutenir la campagne Better Together, Madrid et les opposants à l'indépendance catalane sont appuyés par le Prix Nobel Mario Vargas Llosa et d'autres célébrités du mouvement  Libres e Iguales (Libres et Égaux). Ce mardi, ces derniers ont déclamé leur manifeste sur les marches du Parlement espagnol, exhortant les politiques de s'assurer que chaque Espagnol puisse s'exprimer sur la question, et pas seulement les Catalans.

 

Car jusqu'alors le débat semble cantonné à la seule région du Nord-Est espagnol, une Catalogne plutôt riche et qui pèserait près de 20 % du territoire et de la population du pays. Or pour le journaliste Arcadi Espada, Catalan et signataire, la décision se devrait d'être ouverte à tous les Espagnols pour la raison que ces derniers seront tous affectés par les conséquences du résultat d'un éventuel référendum.

 

Les sondages auraient récemment fait état de quelque 7,5 millions de résidents de Catalogne souhaitant un référendum, partagés de manière relativement équilibrée entre le Oui et le Non à la sécession, quand les statistiques nationales pencheraient bien plus nettement en faveur du Non. Pour les signataires du manifeste, organiser un tel référendum local en novembre serait tout simplement anticonstitutionnel.

 

Ils exhortent en conséquence les politiques à faire respecter la législation et à rejeter toute négociation avec le gouvernement catalan qui viserait à rogner sur la souveraineté des citoyens espagnols. Le 11 septembre prochain, journée nationale de la Catalogne, nul doute que les manifestations politiques se renverront la balle entre Barcelone, fief des indépendantistes, et Madrid, bastion des opposants.

 

Le Manifiesto de los Libres e Iguales a été publié en ligne, à grand renfort des noms des premiers signataires renommés. On retrouve parmi eux le Prix Nobel d'origine péruvienne, mais également d'autres militants, qu'ils soient écrivains, philosophes, historiens, poètes, éditeurs, cinéastes, journalistes ou économistes...