medias

Vargas Llosa : La Pléiade, mieux que le prix Nobel, parce “c'est pour toujours”

Nicolas Gary - 01.03.2016

Edition - Vargas Llosa - livres lectures - Pléiade prix Nobel


L’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa a toujours le mot pour rire : alors que son nouvel ouvrage vient de paraître, il raconte à l’agence EFE le véritable message de Cinco Esquinas. Une sorte de thriller, assure l’auteur, mélangeant un portrait social et politique des derniers jours de la dictature de Fujimori. Vargas Llosa y pourfend le mauvais journalisme, fait de potins et de rumeurs, et un monde où le sexe sert de soupape de sécurité...

 

Mario Vargas Llosa

Daniele Devoti, CC BY 2.0

 

 

Le prix Nobel inaugurera le lancement de Cinco Esquinas ce 3 mars : le roman étonne parce qu’il débute sur une scène érotique entre Chavela et Marisa, deux amies de la haute bourgeoisie, qui deviennent amantes au cours d’une nuit. Dans le Lima des années 90, où la ville sombre dans la violence, les enlèvements et les extorsions se multiplient. 

 

Tout le livre est d’ailleurs chargé d’érotisme, parce que, selon Vargas Llosa, le sexe « est un symptôme d’une civilisation ». Il ajoute : « Nous devons traiter le sexe naturellement : nous avons déjà dû éprouver Freud et la psychanalyse », qui ont passé au crible notre culture sexuelle. « Nous devrions savoir qu’il n’y a ni normalité ni anormalité dans le sexe, que les frontières sont confuses et les possibilités infinies. »

 

Quant à la dérive du journalisme..., ce métier a toujours été menacé par la politique, militaires, et l’économie, « mais personne n’a jamais cru que le journalisme pourrait être menacé par la frivolité, l’irresponsabilité ou le gossip, qui sont des tendances modernes ». Des dérives tragiques pour ce métier, chargé d’apporter l’information au public, mais qui a subi les affres de la société du spectacle...

 

Dans un mois, Vargas Llosa comptera parmi les rares auteurs à figurer dans la Pleiade de son vivant. Un rêve, estime-t-il, en deux volumes. Un plaisir immense, plus encore que le prix Nobel, parce que ce dernier « est passé et oublié ». Mais la Pléiade, assure-t-il, « elle est là pour toujours ». 

 

Un brin de coquetterie, non ? Ou de gossip ! 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : litterature...
Total pages : 482
Traducteur :
ISBN : 9782070145201

Un héros discret

de Mario Vargas Llosa

Après plusieurs romans situés dans les géographies les plus éloignées dans l'espace et dans le temps (le Congo belge, le Tahiti de Gauguin), Mario Vargas Llosa revient au Pérou et fait de son pays natal le décor du Héros discret. Il nous dépeint la situation actuelle d'une société dopée par une croissance économique sans précédent mais qui voit également se développer la corruption, la cupidité et le crime. À Piura, Felícito Yanaqué, patron d'une entreprise de transports, est l'objet de chantage et d'intimidations mafieuses. Aussi frêle de corps qu'énergique de caractère, il saura cependant y faire face, et son opiniâtreté d'homme du peuple qui s'est élevé à la force des bras, fera de lui un héros national. À Lima, Ismael, patron d'une riche compagnie d'assurances, se voit menacé par ses deux fils, qui convoitent sa fortune en souhaitant sa mort. Là encore, l'homme saura répondre à ces menaces, et sera tout aussitôt doté par le romancier d'une aura héroïque. Mais il ne faut pas prendre leur épopée trop au sérieux. Car entre le mélodrame et le vaudeville, Vargas Llosa s'amuse, et nous amuse, avec ces deux histoires qu'il mène avec brio et dont le résultat final est une ouvre drôle, corrosive et magistralement écrite. Le lecteur y reconnaîtra souvent le ton moqueur de La tante Julia et le scribouillard et de Tours et détours de la vilaine fille. Mais il retrouvera surtout avec plaisir l'univers de don Rigoberto et de Fonchito, du sergent Lituma et du capitaine Silva, tous à nouveau réunis dans ce portrait critique du Pérou contemporain.

J'achète ce livre grand format à 23.90 €

J'achète ce livre numérique à 16.99 €