Vassili Belov, l'homme qui chantait la Russie des champs

Clément Solym - 05.12.2012

Edition - International - Vassili Belov - Russie - décès


C'est à l'âge avancé autant que vénérable de 81 ans que l'écrivain russe, Vassili Belov a quitté sa terre, et la littérature slave, dont il était devenu l'un des plus illustres représentants. 

 

Emporté par une hémorragie cérébrale, assure la presse russe, l'auteur était l'un des écrivains campagnards, célébrant la Sainte Mère Nature, à l'opposé d'une frénétique adoration contemporaine pour les milieux urbains. 

 


 

 

Les vieilles, son livre paru en français en 1985, chez Gallimard, et traduit du russe par Lily Denis, raconte les méfaits de la collectivisation et la vie dans les kolkhozes. 

 

Opposant au régime communiste et à l'ouverture au monde occidental, il était devenu rare dans les bibliothèques du pays, depuis plus d'une vingtaine d'années, rapporte l'AFP.