Vendre des masques sanitaires pour soutenir financièrement les librairies

Antoine Oury - 30.06.2020

Edition - Librairies - masques librairies - masques sanitaires - librairies coronavirus


Out of Print, marque de vêtements aux couleurs littéraires, propriété du groupe Penguin Random House, a mis en vente une collection de masques sanitaires en tissu proposant des imprimés colorés et centrés sur la lecture et des ouvrages cultes. Vendus 12 $ en partenariat avec l'American Booksellers Association, association de libraires américains, les masques viendront soutenir financièrement les commerces fragilisés par la crise sanitaire liée au coronavirus. 

Aux États-Unis comme dans d'autres pays du monde, les librairies sortent particulièrement fragilisées des périodes de confinement et de fermeture contrainte, pour cause de coronavirus. Aussi, la société Out of Print, filiale vestimentaire du groupe Penguin Random House, a-t-elle mis en place une grande opération de soutien, par l'intermédiaire d'une vente de masques sanitaires.

Vendus 12 $ l'unité, les masques verront une partie de leur montant reversée à la Book Industry Charitable Foundation (Binc), une fondation qui vient en aide à des acteurs fragilisés de l'industrie du livre, en l'occurrence les librairies en difficulté. 

Disponibles en précommande depuis quelques jours, 13.000 masques ont d'ores et déjà été vendus, de loin le meilleur lancement pour un produit sur Out of Print, note Shelf Awareness. Différents modèles sont proposés, certains affichant simplement des livres quand d'autres reprennent des univers connus, comme Le Guide du voyageur galactique de Douglas Adams ou Le Pigeon de Mo Willems...

<

>


 

L'idée de vendre des masques pour soutenir les libraires est née grâce à une rencontre avec l'American Booksellers Association : cette dernière recherchait des masques aux couleurs littéraires pour les proposer à ses membres libraires. De cette requête a finalement jailli l'initiative caritative.

Les masques sont disponibles sur le site internet d'Out of Print, et seront aussi vendus dans certaines librairies américaines à partir du mois de juillet.



Commentaires
Quelle est la ventilation des dons ? Et surtout des ayant-droits ?
Pour soutenir les libraires nous leur proposons un présentoir de 27 cm de large (c'est pas très grand) sur 5 niveaux rempli de polars & thrillers. C'est du dépôt-vente pour éviter une avance de trésorerie. Ça leur permet de vendre autre chose que leurs concurrents. Et bien cette offre n'intéresse qu'un libraire sur 10. Je me pose alors la question: 90% ont-ils besoin de soutien? Si oui, il faudrait peut-être qu'ils se bougent sans attendre que ça tombe du ciel, non?
Ne pourrait-on pas, pour aider les libraires, notamment à Paris, envisager une spécialisation des baux de location, pour limiter la hausse des loyers, comme cela existe pour les théâtres ? Ainsi, une librairie ne pourrait être remplacée que par une autre librairie.
Ne devrait-on pas pour aider les libraires dire aux éditeurs d'arrêter de faire de la merde... grâce a eux, pas de pré-rentrée https://adistance.manuelnumerique.com

Espérons que ces C**** ne poursuivent pas cette opération l'année prochaine? et si c'est le cas, qu'ils nous le disent afin que nous fassions nos retours tout de suite...
Certains vont trouver ça hardi mais le moyen d'aider les libraires de la façon la plus directe possible c'est certainement de leur acheter plein de livres...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.