Vendre le Kindle 49 $, et autres idées pour conquérir le monde

Clément Solym - 10.06.2010

Edition - Economie - amazon - concurrence - apple


Seth Godin est une sorte de marabout-gourou du marketing aux États-Unis. Le type que l'on appellera quand Goldman Sachs sera au bord de la faillite et qu'il inventera le plan market pour sortir la banque du monde de la panade. J'exagère, mais à peine...

Donc Seth, qui comme le monde entier a appris qu'un iPad se vendait toutes les trois secondes, dixit Steve Jobs, s'est penché sur la cause Amazon, et en a tiré quelques conclusions dont il fait part à brûle-pourpoint...

D'abord, passer le Kindle à 49 $ - on simplifie l'engin, on passe par des réseaux WiFi libres, on oublie le tactile et le reste,allez hop 49 $. Pour mémoire, l'appareil coûte aujourd'hui, pour la version Kindle 2 uniquement, 259 $. La perte financière pourrait être importante... mais moins que si Apple domine exclusivement le marché...

Ensuite, inventer un système où l'on achète 8 ebooks pour 10 $ pièce et hop, le Kindle est offert. Dans la même veine, si l'on s'engage à acheter un ebook par mois, on reçoit gratuitement un Kindle.

Autre idée, réinventer le Club Kindle du mois : un titre mis en avant chaque mois, qui va générer des milliers - au moins, voire plus - de ventes.

Et ainsi de suite...

« La seule façon d'arriver à faire adopter cet appareil par les éditeurs et les auteurs, c'est d'en vendre 20 millions. Vous pouvez soit devenir la meilleure et unique plateforme sur laquelle il est intéressant d'acheter des livres, ou rater. Et la seule manière de botter les fesses d'un iPad, c'est de jouer sur le côté bon marché de votre appareil. »

En effet, ça fait presque peur de simplicité...