Vente à Vivendi : Pierre Conte tente de rassurer les salariés d'Editis

Nicolas Gary - 14.09.2018

Edition - Les maisons - Pierre Conte Editis - Vivendi Editis vente - inquiétudes salariés


En période de négociations exclusives – la vente d’Editis à Vivendi – les craintes s’exacerbent. Alors que les salariés du groupe s’interrogent, les médias œuvrent. Un récent article du Monde faisait état de l’inquiétude générale, que l’actuel directeur général tente de rassurer.

 

Editis (Grupo Planeta) - Frankfurt Buchmesse 2015
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

« Un automne inquiet dans l’édition », c’est sous ce titre et cet angle que Le Monde abordait la perspective du rachat par Vivendi du groupe Editis – actuellement propriété de l’Espagnol Grupo Planeta. Et pour cause : ce que Vincent Bolloré a fait de Canal + ne laisse pas présager du meilleur.


Et les motifs d’angoisse concernent tout à la fois les équipes du groupe autant que les auteurs. Concrètement, les salariés redoutent un plan social, une fois le nouvel actionnaire entré en possession du groupe. Et dans le même temps, un déménagement se profile – le fameux projet Seine Rive gauche.

 

« Le projet “EDITIS Seine Rive Gauche” est bien plus qu’un projet immobilier : il va concrétiser, dans un espace entièrement réaménagé et bien relié au site d’Interforum, le projet de transformation d’Editis, qui s’inspire largement des conclusions de Fabrik », indiquait le directeur général.

 

Mais ce mouvement alimente les conversations depuis un moment, bien avant, même, que Vivendi ne vienne ajouter son grain de sel. 
 

Un motif de réelle fierté


Pierre Conte, actuellement directeur général, a cherché, la semaine passée, à apaiser les tensions. Revenant sur l’article du Monde, et le fait que « certains s’expriment dans les médias sur notre Groupe, parfois de façon anonyme, et spéculent sur son avenir », il revient sur le contexte.

Pour lui, impossible actuellement de s’exprimer publiquement, alors que des négociations sont en cours « avec une société cotée, et à la veille d’une présentation du projet Vivendi à l’attention de nos instances représentatives du personnel ».
 

Pour autant, il assure mesurer la perplexité que l’arrivée d’un nouvel actionnaire puisse générer. Mais c’est au contraire un motif de fierté qu’il faut y voir : « Nous éditons plus de 16 000 auteurs, publions 4 000 nouveautés par an et distribuons plus de 100 millions de livres par an. Nous sommes fiers des romans de nos grandes maisons présentés pour la rentrée littéraire et notamment les premiers romans des jeunes auteurs derrière lesquels nous nous engageons. Les auteurs seront toujours le cœur de notre métier. »

 

“Tout livre vendu est une victoire sur l’obscurantisme”


La responsabilité s’évalue à différents niveaux, et « sans indépendance éditoriale [notre] mission ne serait pas crédible ». Et de dérouler les collections « les plus prestigieuses », avec Bouquins, le Dictionnaire amoureux, Terre Humaine qui « sont nos oriflammes ».
 

Vivendi en négociations exclusives
pour racheter Editis 900 millions €

 

Et de même, les best-sellers, les romans, la jeunesse, les guides, les mangas, les livres pratiques. « Tout livre vendu est une victoire sur l’obscurantisme, n’en déplaise aux plus sectaires », affirme-t-il.

 

Revendiquant farouchement la diversité éditoriale d’Editis comme sa « marque de fabrique », il insiste sur ce que « nos valeurs n’ont jamais changé », en dépit des propriétaires. « À ma place, je m’inscris dans la défense et surtout la promotion de cet héritage. Je le fais en conscience et conviction, comme toute notre équipe de management. » 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.