Vente de Flammarion : Gallimard et RCS MediaGroup discutent toujours

Clément Solym - 26.05.2012

Edition - Economie - vente de Flammarion - Gallimard - Italie


C'est hier soir que la direction de RCS MediaGroup devait se prononcer sur plusieurs points. Il fallait tout d'abord un nouveau dirigeant pour le groupe, et c'est chose faite. Et l'autre ordre du jour, c'était la vente de Flammarion, qui n'en peut plus de s'éterniser...

 

Pour le premier point, c'est l'ancien directeur de Microsoft Italie qui a été nommé, Pietro Scott Jovane, qui occupe donc la place laissée vacante d'Antonello Perricone. Giuseppe Rotelli s'est déclaré très satisfait de ce vote, car unanime, chose importante pour le plus important actionnaire du groupe, qui dispose aujourd'hui de 16,5 % des parts. Cela dit, plusieurs indiscrétions annonçaient déjà sa futur prise de poste dans le début de la semaine.

 

 

 

Ce qui est loin d'être le cas pour la vente de la filiale Flammarion. Les négociations entamées avec Gallimard, dernier candidat en lice, après l'abandon d'Albin Michel, ne sont pas encore finies. Giuseppe explique qu'avec la nomination de Jovane, la situation sera plus facile à démêler. 

 

Le conseil d'administration, présidé par Angelo Provasoli, continue donc de réfléchir à l'offre faite, un mois après que l'ouverture du dossier a conduit à la réception des offres. Dans un communiqué pour le moins laconique, on apprend que RCS a « examiné et évalué les conditions proposées pour l'achat » au travers des propositions recueillies par le conseiller Mediobanca. 

 

Il a décidé « de poursuivre le processus de négociations de l'accord d'achat ». 

 

Trop gourmand, RCS ?

 

N'oublions pas non plus que la vente de Flammarion pour RCS rime avec tentative de désendettement et le groupe attendait bien 300 millions $, originellement, de cette vente. D'ailleurs, quand en avril dernier, on comptait encore cinq repreneurs, RCS avait assuré que la vente pourrait tout à fait ne pas se faire, s'il estimait que les offres des candidats n'étaient pas à la hauteur de ses attentes.

 

En 2000, RCS avait acquis Flammarion pour 160 millions €… contre Gallimard, qui s'était porté acquéreur.