medias

Vente de livre à distance : peu rentable pour Bertelsmann

Clément Solym - 11.12.2007

Edition - Economie - Bertelsmann - Harmut - Ostrowski


Quand le numéro 5 mondial des médias décide de faire le ménage au sein de son groupe, on frémit. Bertelsmann songe à se séparer des secteurs de ventes livres, CD et DVD par correspondance (Direct Group). Maintenant on tremble. Car c'est la tête du groupe allemand en a ainsi décidé.

Les secteurs « à plus forte croissance », pour pratiquer l'euphémisme économique, ont le vent bien plus en poupe que ceux précédemment cités. D'autant que Bertelsmann a un pied dans l'édition avec Gruner Jahr, Random House, la musique (Sony BMG, excusez du peu), la radio-télévision (RTL Groupe).

En outre, France Loisirs et Bookspan (USA) appartiennent également au groupe. Ces derniers ont généré 2,67 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Ou autrement considéré, 14 % dudit CA en 2006. Mais Direct Group ferait chuter de 100 millions d'euros cette jolie somme en 2007 selon le Financial Times Deutschland à la source de cette information.

Le sieur Ostrowski n'est pas encore aux commandes. Il ne prendra la place de Gunter Thielen qu'au 1er janvier prochain. Sauf qu'il est question de présenter ses plans aux dirigeants actuels.

Que nos partenaires allemands se rassurent, la filiale de vente de livres à distance n'aurait rien à craindre. Cette dernière a fait la renommée du groupe...

Pour approfondir

Editeur : Fayard
Genre : pamphlets...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782213666440

Raison de plus !

Najat Vallaud Belkacem est entrée en politique, au lendemain du 21 avril 2002. Séisme politique s¿il en est qui a vu surgir au second tour de l¿élection présidentielle le visage de Jean-Marie Le Pen. Elle s¿est sentie pour une part " responsable ", comme nombre de jeunes de sa génération, de cette " débâcle démocratique ".

J'achète ce livre grand format à 15 €