Vente en ligne : l'Autorité de la concurrence se met à l'étude

Clément Solym - 05.07.2011

Edition - Economie - autorité - concurrence - etude


L'augmentation de la vente en ligne durant l'année 2010 est significative : + 24 %, à 31 milliards €, soit une croissance plus importante encore que dans les autres pays européens. De quoi se poser des questions, et inciter l'Autorité de la concurrence à interroger les acteurs.

Sur l'année 2010, le cabinet GfK présentait une hausse des achats portant à 8 % sur le secteur du livre, contre 3 % durant l'année 2009. (notre actualitté)

Reste que l'Autorité précise que 28 millions de Français achètent par le net, avec les mutiples avantages que procure ce mode de consommation. « Face au poids grandissant pris par Internet dans la consommation des ménages, l'Autorité a décidé de s'autosaisir pour avis afin d'analyser le fonctionnement de la concurrence dans ce secteur, détecter ses éventuels dysfonctionnements et émettre, le cas échéant, des recommandations pour les corriger. »

Tout d'abord, l'étude considérera les écarts de prix entre vente en ligne et distribution physique. L'occasion peut-être de revenir sur la gratuité des frais de port pratiqués par les marchands en ligne. Mais ce point restera mineur dans le cadre du livre, puisque la loi sur le prix unique s'applique pour tous, et il est impossible d'effectuer des remises sur des ouvrages neufs. En revanche, du côté de l'occasion, on découvrira peut-être quelques éléments intéressants.

L'autre pan concernera la cannibalisation tant redoutée, il s'agira de prendre en compte les « stratégies commerciales incitant les consommateurs à privilégier la distribution traditionnelle (prix de vente identique en ligne ou en magasins, produits ou services différents selon les canaux de distribution, limitations apportées à la vente sur Internet des produits réservés à la distribution sélective…) ». Là encore, le livre est assez verrouillé, mais l'on s'attachera plutôt au modèle des tablettes numériques et lecteurs ebook, qui pourraient alors mettre le doigt sur des comportements.

Ainsi, lors d'un passage à la librairie Mollat à Bordeaux, nous avions pu découvrir avec plaisir combien le livre numérique était joyeusement absent, et même complètement dénigré. (notre actualitté)

Le dernier point aura trait au rôle joué par les intermédiaires dans le domaine de la vente en ligne. « Les prestataires intermédiaires de la vente en ligne œuvrant notamment dans le paiement électronique, la livraison de colis ou la comparaison des prix, peuvent entrer pour une part importante dans la détermination du prix final du produit ou du service. Aussi, l'Autorité examinera s'il existe suffisamment de concurrence à ces niveaux intermédiaires de la chaîne de commercialisation. S'agissant plus particulièrement des comparateurs de prix, l'Autorité passera au crible leur mode de fonctionnement afin de vérifier que la comparaison des produits et services s'effectue de manière transparente et objective. »

Plus d'informations, à cette adresse.