Ventes à l'export : les librairies préservées

Clément Solym - 09.12.2010

Edition - Société - librairie - export - ventes


Le Syndicat de la librairie française vient d'annoncer l'obtention d'un retournement de situation pour les libraires qui depuis le 30 juin dernier était menacée par une décision de la Centrale de l'édition.

En effet, sans poser aucun préavis ni prévenir qui que ce soit, unilatéralement en fait, le GIE réunissant les distributeurs français de livres avait fait part de « sa décision de répercuter sur les libraires une part de l'assurance crédit que les distributeurs contractent pour couvrir leurs ventes à l'export ». Parmi les établissements concernés, on retrouvait plusieurs librairies des DOM, membres du SLF.


Le SLF avait décidé d'agir, et avec l'aide de l'Association internationale des libraires francophones et du Syndicat des libraires francophones de Belgique, décidé de lutter « contre cette mesure contestable tant sur le fond que sur la forme ».

Une mobilisation qui a finalement abouti, mettant ainsi en concurrence plusieurs organismes de crédit. « Les résultats de cet appel d'offres lui ont permis de revenir finalement, au bout de plusieurs mois de négociation, sur sa décision initiale », explique le SLF.

« Il s'agit donc d'une nouvelle importante et réconfortante pour les libraires établis en dehors de la métropole qui constituent un réseau largement composé d'entreprises de taille petite et moyenne dont les conditions économiques et financières sont particulièrement précaires et qui sont soumis à la concurrence d'Internet, mais dont le rôle est indispensable pour la diffusion de l'offre éditoriale française à travers le monde. »

Au terme de cette affaire, le SLF souhaite que désormais on puisse se mettre autour de la table pour discuter « avec les éditeurs, les distributeurs et les pouvoirs publics afin d'appuyer la pérennité et le développement de ce réseau » de la situation des librairies à l'export.

Le tout, sans exclure de la discussion la Centrale de l'édition, ne serait-ce que pour son rôle historique dans tout cela.