Ventes de livres : Les grands formats très privilégiés sur les ebooks

Clément Solym - 06.10.2014

Edition - Economie - vente livres - grand format - poche papier


Au cours des six premiers mois de l'année 2014, les Américains n'ont pas été plus séduits que cela par les livres numériques. Un rapport laisse comprendre que 42 % des ouvrages achetés étaient des formats poche, contre 25 % des grands formats, et 23 % des ebooks. De quoi laisser encore un peu de marges, donc.

 

 

Bientôt mis au poteau ?

 

 

L'étude présentée par le cabinet Nielsen semble donc indiquer que la force numérique n'est plus vraiment si intense. Au cours de cette période, on a constaté que 12 % des acheteurs de livres numériques ont appris l'existence d'un ouvrage en le découvrant dans une librairie, ce qui représenterait un indicateur important en faveur des établissements physiques.

 

Pour 10 % des lecteurs, ce sont des amis ou des parents qui ont servi de prescripteurs, tandis que 8 % des clients assurent que c'est en surfant qu'ils ont découvert leurs futurs achats. 

 

Durant cette période de janvier à juin, 39 % des ventes ont été réalisées par des opérateurs en ligne – Amazon en tête de liste. Les chaînes de librairies ont pesé pour 21 % et les grandes surfaces pour 8 %. Les librairies, elles, représentent 3 % de parts de marché. 

 

Chose intéressante, qui ne fait que confirmer les tendances, les e-commerces peuvent varier, en termes de parts de marché, selon les catégories de livres. Ainsi, pour la jeunesse, ils représentent 25 % des achats contre 47 % quand on parle de romance. (via Publishers Weekly)

 

Dans le même temps, Bureau of Labor Statistics a diffusé d'autres éléments, à l'occasion de la Banned Books Week, semaine où libraires et bibliothèques défendent la liberté de lecture. Le Bureau a souhaité profiter de cette occasion pour montrer à quel point les consommateurs sont toujours attachés aux livres imprimés.

 

Sur l'année 2013, les consommateurs ont investi 29,20 $ pour des livres, hors club de lecture. La tranche d'âge 55/64 ans est celle qui dépense le plus, avec 40,28 $ contre 12,56 $ pour les moins de 25 ans. Et la popularité grandissante du format numérique, constatée ces dernières années, ne se dément pas tout à fait. Ainsi, les lecteurs ont acheté pour 30,18 $ d'ebooks en moyenne. Les 35/44 ans ont dépensé 51,73 $ en moyenne.