Ventes de livres : quand l'ebook dépasse le papier

Clément Solym - 05.01.2011

Edition - Economie - livres - papier - ebooks


Le magazine USA Today a été le premier à proposer à ses lecteurs un Top 50 des meilleures ventes de livres numériques, avant d'être suivi par d'autres. Au sortir des fêtes, et avant de dévoiler son classement, le journal publie un charitable avertissement...

Demain, nous saurons tout des tendances de lecture étatsunienne, mais pour USA Today, c'est la première fois que dans le top 50 on trouve plus de deux titres dont les ventes ont surpassé celles des livres papier. « Bon nombre de consommateurs se sont réveillés au matin de Noël avec des appareils de lecture numérique préchargé avec des ebooks », analyse Paul Bogaards, de chez Knopf, l'éditeur américain de Stieg Larsson.


Le Nook, de Barnes & Noble

La trilogie occupe en effet trois des quatre premières places de la liste des meilleures ventes, et Millenium fut parmi les premiers à dépasser le million d'ebooks vendus avec le tome The Girl with the Dragoon Tattoo. (notre actualitté)

A ce titre, Knopf explique que la semaine passée, 165.000 exemplaires de livres de Stieg Larsson ont été écoulés en numérique, contre 155.000 exemplaires en papier.

Pas de conclusions hâtives

Mais si les faits sont là, impossible d'en déduire quoi que ce soit, sur une tendance qui va s'installer ni même de prédire l'avenir des librairies. D'ailleurs, sur ce point, le futur des boutiques physiques ne se décidera pas en 2011, ni même avant quelques années.

« Le plus intéressant se déroulera la semaine prochaine ou le mois prochain. Entre trois et cinq millions de lecteurs ebook ont été activés la semaine passée. Les personnes qui les possèdent continueront-elles de télécharger, et à quelle fréquence ? », se demande Michael Cader, fondateur de Publishers Lunch.

Si les ventes d'ebooks pourraient doubler en regard de 2010, explique Kelly Gallagher, de la société d'analyse Bowker, l'onde ebook du mois de décembre n'est que circonstancielle. D'ailleurs, elle précise que les livres papier sont vendus en moyenne 15,50 $ contre 8,75 $ pour un ebook, ce qui signifie que « les ebooks vont cannibaliser le marché du livre imprimé ».

Une bonne chose pour la lecture, dans tous les cas ?