Ventes en hausse chez Simon & Schuster, dont un quart en numérique

Antoine Oury - 04.11.2015

Edition - Economie - Simon & Schuster - résultats ventes numérique - bilan 3e trimestre 2015


Le groupe CBS Corporation a fait part de ses résultats pour le troisième trimestre 2015, et ceux-ci comprennent le bilan économique de la maison Simon & Schuster, intégrée dans le groupe depuis 2006. Les ventes mondiales ont augmenté de 2 %, pour atteindre les 203 millions $, sur la période de juillet à septembre. Cette petite éclaircie ne rectifie pas la tendance à la baisse de cette année.

 

Simon & Schuster - London Book Fair 2015

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

En effet, 2015 a plutôt mal commencé pour l'éditeur américain, qui faisait état d'une chute des ventes de 5 % pour le premier semestre de l'année, baisse compensée par une réduction des coûts de production et de distribution. Au deuxième trimestre, les ventes atteignaient les 199 millions $, et cette timide hausse de 2 % les porte désormais à 203 millions $.

 

Au rang des best-sellers qui permettent au groupe de maintenir de bons résultats pour le secteur éditorial, on retrouve The Survivor, de Vince Flynn and Kyle Mills, Plunder and Deceit de Mark R. Levin et le Prix Pulitzer 2014, All the Light We Cannot See, signé Anthony Doerr. Les ventes numériques représentent 25 % du chiffre d'affaires total de S&S, a précisé CBS Corp.

 

Les ventes de livres imprimés ont chuté de 900 millions $ en 2007 à 775 millions $ en 2014, pour l'ensemble de l'activité éditoriale de CBS Corp. Néanmoins, l'édition américaine observe un retour en force des ventes papier, qui devraient se stabiliser peu à peu, et partager le marché avec le format numérique. Un autre format, le livre audio, avait pratiquement sauvé le trimestre précédent, pour Simon & Schuster.