Verdict rendu dans l'affaire du meurtre de Saint-Denis-du-Maine

Clément Solym - 12.10.2012

Edition - Justice - Justice - Saint-Denis-du-Maine - Meurtre


Du mercredi 10 octobre au vendredi 12 s'est tenu le procès d'un homme inculpé pour le meurtre en 2010 de son ex-compagne à Saint-Denis-du-Maine. Le drame a eu lieu dans le village de la Mayenne. Il est reproché à l'accusé d'avoir poignardé sur son lieu de travail celle qui menaçait de le quitter, Élodie Foucher, la mère de leur enfant de 11 mois, devant les locaux d'une librairie catholique. Valdemar Pinhero da Silva a également répondu de trois autres chefs d'accusation : port d'arme prohibé, menaces de mort et violences aggravées. 

 

 

 

L'homme, ouvrier intérimaire, d'origine portugaise et âgé de 32 ans, a été reconnu coupable et condamné ce vendredi à 18 années de réclusion criminelle. La peine est moindre que la demande formulée dans les réquisitions du parquet, et qui préconisait 20 ans de réclusion dont 10 de sûreté.

 

Élodie et Valdemar auraient eu plusieurs échanges animés au cours de la journée du meurtre. La jeune femme, âgée de 30 ans, venait d'avoir quitté son compagnon, et avait déposé une plainte auprès de l'Adavip pour menaces de mort une semaine avant son décès.

 

L'accusé 'est exprimé qu'en portugais à la barre, renfermé dans un certain mutisme lors du procès. Il a reconnu l'homicide, avec préméditation, sans toutefois apporter de précision sur les motifs de cet acte. Il encourait la réclusion criminelle à perpétuité.