Veuillez écouter le Prince Charles

Clément Solym - 07.10.2010

Edition - Société - audiobook - propagande - harmonie


À 84 ans, son altesse sa maman, Elizabeth II, est peut-être devenue inaudible. Pas lui. Le Prince de Galles, Charles, nous fait la lecture.

Il est vrai, que nous, illettrés du Tiers-État, devons être béats en écoutant la douce mélodie venue des strates supérieures d'un système séculaire. Donc Charlie a décidé de nous lire son propre livre, histoire de répandre son idéologie dans nos cerveaux embrumés par les vices des rues mal-famées. Il ne faut pas lui en vouloir, Tony Blair l'a précédé de peu. En Angleterre, la propagande télévisée est devenue ringarde.


De nos jours, les princes ne sont plus des peintures défraîchies sur les murs des châteaux, mais des hommes modernes à la pointe de la technologie. Trêves de détours par les allées tortueuses du jardin de Buckingham, allons droit au but. Le Prince Charles a lui-même enregistré l'audiobook accompagnant son dernier livre, Harmony : A New Way of Looking at Our World (L'Harmonie : une Nouvelle Manière de Voir le Monde).

Beaucoup de bruit pour rien....


...me direz-vous. Apparement pas. Le livre est cosigné par Ian Skelly, présentateur de la BBC, et Tony Juniper, ancien directeur de Friends of the Earth (Amis de la Terre, association écologique). Et il faut dire que l'héritier royal n'en est pas à son coup d'essai. Trois ouvrages ont déjà vu le jour, Vision of Britain : A Personal View of Architecture (Vision de Grande Bretagne : Une idée personnelle de l'architecture) et The Garden at Highgrove (le Jardin d'Highgrove). De plus, Charles a déjà lu un livre : il avait une apparition remarquée sur BBC1 pour y lire son livre pour enfants, The Old Man of Lachnagar (Le Vieil Homme de Lachnagar).

C'est qu'il est cultivé, le bougre !

Le livre tourne autour de domaines que le Prince maîtrise : le monde de l'entreprise, l'agriculture, la médecine et l'architecture. Et présente la philosophie du Prince, selon laquelle de nombreux problèmes dans ces domaines comme dans d'autres sont causés par notre abandon d'un sens de la proportion et de la mesure classique.

HarperCollins pense d'ailleurs que la sortie de l'audiobook en plus de celle du livre permettra de mieux répandre « le message très important de l'héritier ». Et Patrick Janson-Smith (Harper Collins toujours) a même ajouté que Charles, dans l'exercice oral, avait donné une prestation de maître. En voilà qui ont failli avoir la tête coupée.