Victor Segalen, Simone Weil, Lassie : bienvenue dans le domaine public

Nicolas Gary - 02.01.2014

Edition - Justice - domaine public - Camille Claudel - Victor Segalen


Sur une idée de Julie Dora, le collectif SavoirsCom1 présente dans son Calendrier de l'Avent du Domaine Public les auteurs qui entreront dans le bien commun, pour cette année 2014. « Libre à vous ensuite de vous les approprier, de partager leurs œuvres et de les remixer », précise le collectif. L'idée d'un calendrier de l'avent serait de pouvoir, chaque jour qui passe, ouvrir une petite fenêtre dans laquelle se retrouverait un cadeau à déguster, collectionner ou autre - joie d'offrir plaisir de recevoir, non ? Voici une approche originale de cet outil.

 

 

 

 

 

Le domaine public, c'est tout un parcours du combat, pour s'assurer que les critères de sélection sont bien respectés. 

Il faut s'assurer que les oeuvres des auteurs en question appartiendront bien au domaine public en 2014. Cela implique de faire attention aux exceptions à la règle de principe qui veut que les droits patrimoniaux durent 70 ans après la mort de l'auteur (notamment les  prorogations de guerre et le « bonus » de 30 ans accordé aux Morts pour la France). Le cas des auteurs étrangers est également complexe, à cause des disparités existant en matière de durée des droits au niveau mondial. Croyez-nous, ce n'est pas une mince affaire !

 

Qui donc devrait-on retrouver cette année ? Eh bien, commençons par Simone Weil, Décédée en 1943, auteure de La condition ouvrière, entre autres choses. Et à ses côtés, des romancières britanniques comme Frances Hodgson Burnett, l'une des premières à avoir frayé avec la littérature jeunesse, de même que Beatrix Potter, dont le célèbre Conte de Pierre Lapin a probablement encore beaucoup à nous dire. 

 

Les amateurs de poésie se réjouiront d'apprendre que Marcel Martinet comptera dans cette liste de 2014. L'ensemble de ses oeuvres sera à disposition du public cette année, avec notamment ce recueil, Les temps maudits, textes réunis durant la Première Guerre mondiale, où il affirme son pacifisme très militant. 

 

Victor Segalen entrera lui aussi dans le domaine public, dans des conditions un peu particulières - voir le cas de Guillaume Apollinaire pour mieux comprendre. Écrivain au sens large, parce que romancier et poète, l'homme fut également médecin, ethnologue et archéologue. Un esprit à redécouvrir...

 

Un petit cas original et amusant, avec Lassie, chien fidèle, tiré de l'oeuvre d'Eric Knight : ce n'est pas l'auteur qui entrera dans le DP, mais bien son livre, publié en 1938 en Angleterre.  

 

Tout est à découvrir sur Avent du Domaine Public

 

En direct de la loi Mickey

 

Open Culture nous rappelle également que d'autres oeuvres, mais cette fois, sur le territoire américain, entreront dans le domaine public, en version originale, et pas nécessairement des moindres. Selon la législation américaine de 1909, le copyright ne peut s'exercer sur une oeuvre que pour une période maximale de 56 ans, soit un paquet de livres publiés en 1957, qui entreront avec bonheur et joie, dans le domaine public. Et notamment :  

  • Jack Kerouac, On the Road
  • Ayn Rand, Atlas Shrugged
  • Dr. Seuss, How the Grinch Stole Christmas and The Cat in the Hat
  • Studs Terkel, Giants of Jazz
  • Ian Fleming, From Russia, with Love

 

Du très très beau linge, dont on pourra s'emparer aisément... vraiment ? Eh bien, pas tout à fait, nous précise Calimaq, du blog S.I.Lex. « En fait l'article dit que d'après la législation en vigueur avant le Mickey Mouse Act, les oeuvres publiées en 1957 devraient entrer dans le domaine public (comme Sur la route de Kerouac). Mais avec l'allongement intervenu avec le Mickey Mouse Act, cela n'arrivera plus avant 2028... Et le domaine public est complètement gelé aux States jusqu'à 2019, ce qui est vraiment catastrophique. »

 

On pourra se référer à cet article pour mieux comprendre les enjeux. Et saisir que les oeuvres n'entreront pas dans le domaine public avec plusieurs années encore...