Viet Tan appelle à la libération de l'écrivaine Tran Khai Thanh Thuy

Clément Solym - 08.04.2010

Edition - Société - écrivaine - vietnamienne - libération


Le parti pour la Réforme du Viêt Nam (Viet Tan) a lancé un appel pour la libération de la romancière vietnamienne Tran Khai Thanh Thuy.

L'écrivaine avait décidé d'assister au procès de certains militants pour la démocratie qui se tenait le 08 octobre dernier mais elle n'a pas pu s'y rendre. Elle a été stoppée et reconduite chez elle par les forces de l'ordre. Dans la nuit du 08 au 09 octobre des témoins affirment avoir vu des personnes pénétrer dans son domicile qu'elle habite avec son mari pour les agresser.

Par la suite c'est le couple qui a été accusé d'agression. En guise de preuve le gouvernement a fait paraître dans les journaux d'état une image de la prétendue victime. Or, cette photo a été analysée par des blogueurs vietnamiens, et il semblerait qu'elle ait été prise en 2005.

Tran Khai Thanh Thuy a été condamné à trois ans et demi de prison « en représailles à ses activités politiques pacifiques et pour ses écrits sur internet » indique le communiqué de Viet Tan. Le mari de l'écrivaine, Do Ba Tan, a été condamné lui, à une peine d'assignation à résidence. Le couple a fait appel de ces deux décisions. Le jugement en appel de l'auteure aura lieu le 16 avril 2010.

Le communiqué du parti pour la Réforme du Viêt Nam se conclut ainsi : « Viet Tan encourage les défenseurs des droits de l’homme à plaider pour la libération de Thuy et des autres prisonniers d’opinion vietnamiens. Le régime de Hanoi doit libérer immédiatement la romancière Tran Khai Thanh Thuy et cesser tout harcèlement contre elle et sa famille ».