Vietnam : l'auteure et éditrice Pham Doan Trang arrêtée

Antoine Oury - 07.10.2020

Edition - International - Pham Doan Trang - vietnam autrice - vietnam arrestation


L'inquiétude monte d'un cran, au Vietnam, après l'arrestation, ce 6 octobre, de l'autrice, éditrice et journaliste Pham Doan Trang, à Hô Chi Minh-Ville. Elle est accusée de « fabrication, stockage, diffusion d'informations, de propagande ou de produits qui portent atteinte à la République socialiste du Vietnam », dans un contexte de durcissement des autorités vietnamiennes à l'égard de la liberté d'expression.



L'article 117 du Code pénal vietnamien est venu motiver cette arrestation : ce texte de loi réprime « la fabrication, l'hébergement et la diffusion d'informations, contenus et objets destinés à porter atteinte à la République socialiste du Vietnam ». Il est particulièrement critiqué par les organisations de défense de la liberté d'expression, qui y voient un moyen de criminaliser l'opposition au régime. La peine encourue pour ces faits peut atteindre 20 ans de prison.

L'arrestation de Pham Doan Trang vient malheureusement confirmer ces craintes : Human Rights Watch indique qu'elle a été interpellée ce mardi 6 octobre, quelques heures à peine après un dialogue mené entre le Vietnam et les États-Unis sur le respect des droits de l'Homme dans le pays.

Selon des sources citées par l'agence Reuters, Pham Doan Trang faisait l'objet d'une surveillance policière particulièrement forte depuis plusieurs semaines. « J'ai beaucoup discuté avec elle dimanche, et elle me paraissait très nerveuse », indique un proche.
 

Une dégradation des libertés individuelles


En juin 2020, au moins 11 personnes ont été arrêtées au Vietnam pour des motifs spécieux : plusieurs militants ont ainsi fait face aux autorités pour avoir critiqué les actions du gouvernement, une répression également subie par les journalistes dans le pays. L'association des journalistes indépendants du Vietnam voit ainsi son président, Pham Chi Dung, mais aussi son vice-président, derrière les barreaux.

Autrice et porte-parole de la maison d'édition Liberal Publishing House, Pham Doan Trang fait partie des personnalités dans le collimateur du pouvoir. Tô Lâm, ministre chargé de la sécurité publique, a publiquement qualifié ses œuvres de « propagande contre la République », forçant l'auteure à rester très discrète dans son pays.

En juin 2020, la maison d'édition Liberal Publishing House, qui publie des œuvres critiques envers le régime vietnamien, a reçu le Prix Voltaire de l'Union internationale des éditeurs (UIE), qui salue chaque année la liberté de publier exercée par un éditeur dans le monde.

Pham Doan Trang devait intervenir dans une table ronde à l'occasion de la Foire du Livre de Francfort, le 15 octobre prochain, sous la forme d'une intervention filmée. Cette dernière sera diffusée, comme prévu, souligne l'organisation de l'événement.
 
« C'est une terrible nouvelle, qui était aussi, malheureusement, prévisible », indique Kristenn Einarsson, responsable du comité Liberté de publication de l'UIE. « Pham Doan Trang et Liberal Publishing House ont dû opérer dans la clandestinité et se cacher pendant des années. Son travail et son courage sont une inspiration pour tous les éditeurs, et la communauté internationale de l'édition doit la soutenir et lutter pour une réelle liberté de publier au Vietnam. »



Photographie : Pham Doan Trang (capture d'écran)


Commentaires
Malheureusement tant que ce pays est dirigé par le parti communiste toutes les voix dissonantes seront opprimées. Encore une fois le Vietnam a montré à la communauté internationale son mépris total pour les droits de l'homme. Le traite de commerce EVFTA signé en fevrier 2020 contenant des clauses sur le respect des valeurs humanistes n'a pas empéché ce pays de multiplier depuis des arrestations arbitraires contre tous ceux qui osent s'exprimer pour la liberté d'expression. Arretons de faire du commerce cynique avec les pays à régime totalitaire. Nos valeurs démocratiques sont bafouées par ces pays .
Pourquoi parler de « dégradation de la libertés individuelles ? » pour un pays qui n'a jamais connu la liberté depuis que les communistes le dirigent ? C'est cela la réalité du communisme : un embrigadement moral et physique. Quand on pense qu'on interdit (à juste titre !) le nazisme et qu'on laisse (con)courir le communisme en France, c'est à gerber. C'est bien la preuve qu'il y a le discours d'un côté, et les actes de l'autre.
Depuis des années et pas seulement aujourd'hui, le VietNam est gouverné par un gouvernement composé des voyous qui mentent au monde international et oppriment le peuple Vietnamien de manière sauvage. Sans aucune hésitation, il débarque chez les gens et leur prend tout leur bien en vue de leur politique de confiscation de terre ou autre nature qui contre leur politique. Pham Doan Trang semble ne plus pouvoir marcher normalement, c'est peut être suite à des tortures dans la prison. Les grands puissants économiques doivent absolument arrêter leur investissement dans ce pays qui ne respecte rien, notamment en ce qui concerne les droits de l'homme.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.