Vikram Seth, l'auteur indésirable, trouve finalement un éditeur

Clément Solym - 16.09.2013

Edition - International - Vikram Seth - Un garçon convenable - suite


Son roman Un garçon convenable avait été publié voilà vingt ans, mais cette saga familiale qui s'ancrait dans les années 50 se retrouvait bloquée depuis cette époque. C'est que Vikram Seth n'était pas parvenu à livrer dans les temps la suite de son premier roman. Il avait pourtant reçu une solide avance de 1,7 million $ pour ce faire, mais la maison Penguin n'aura pas reçu A Suitable Girl dans les temps.

 

 


 

 

Weidenfeld and Nicolson, une filiale de l'éditeur britannique Orion s'est portée au secours de l'auteur, qui a dû rembourser Penguin, ou plus particulièrement Hamish Hamilton. La suite devait être publiée pour coïncider avec le 20e anniversaire de la parution du premier opus. Sauf qu'avec la fusion de Penguin et Random House, depuis l'été, les premiers doutes ont jailli sur la patience du manchot. Et c'est finalement le 10 juillet que Vikram Seth a dû rembourser la copieuse avance reçue.

 

Pour le coup, la filiale d'Orion rééditera A Suitable Boy, en version papier, certes, mais en commercialisera pour la première fois la version numérique, avec une édition spéciale anniversaire. La parution de la suite est finalement prévue pour l'automne 2016, et certaines mauvaises langues assurent déjà qu'il sera encore plus long que le premier. A Suitable Boy contenait 1349 pages, et comptait parmi les plus longs romans de langue anglaise. En France, c'est Grasset qui avait fait paraître le livre en 1995 :

Etonnante galerie de nababs et d'intouchables au cœur des mystères de l'Inde, prodigieuse histoire immergée dans la grande Histoire, roman d'amour ou saga familiale, ce livre, en vérité, déborde tous les genres et promet tous les plaisirs. Au départ un verdict simple et sans appel, celui de la digne Mrs Rupa Mehra qui, un jour, dit à sa fille, Lata ; " Toi aussi tu épouseras un garçon que j'aurai choisi. " Rien de plus ordinaire, a priori, dans l'Inde des années cinquante, encore traumatisée par sa jeune indépendance, et qui guette son avenir entre la tradition et la modernité.

Or, pour trouver ce " garçon convenable ", celui qui épousera Lata, il faudra traverser, du sublime au dérisoire, toute l'histoire d'un peuple où le présent se confond toujours avec l'éternité... Car c'est bien l'Inde énigmatique, l'Inde irréductible et troublante, qui, dans ce roman, va se révéler au rythme d'une vaste intrigue. On y rencontre des rajahs, des paysans, des professeurs d'université, des cordonniers, des fanatiques hindous ou musulmans, des écrivains, des femmes libres et des femmes soumises, des ministres, des juges, des révolutionnaires.

On y rencontre la misère et l'espérance. Et, dans cette foule, les trois prétendants parmi lesquels se trouve le parti convenable ! Poète, historien, styliste subtil et ironique, Vikram Seth ressuscite un univers où chacun vit, aime, trahit. Où, dans un poudroiement de lumière, chacun tente de secouer le joug des siècles afin, comme Lata, de choisir son destin. 

 

Vikram Seth se souvient que, voilà vingt ans, c'est justement Orion qui venait de s'ouvrir, avait pris un grand risque avec la publication de ce roman. C'est finalement comme un retour aux sources pour le romancier. « C'est un grand plaisir que de revenir à la maison », assure-t-il dans un communiqué. Le premier livre avait été vendu à plus d'un million d'exemplaires - soit autant de meubles à caler - et traduit dans une vingtaine de langues. 

 

Après avoir exploré les années 50, cette suite devrait remonter dans le temps, en se plongeant dans les années 20. Rappelons que Orion Publishing est une filiale de Hachette UK.