Villa Kujoyama : deux nominations pour l'institut français

La rédaction - 16.07.2014

Edition - Société - institut français - Villa Kujoyama - nomination


L'Institut français et l'Institut français du Japon sont heureux d'annoncer la nomination de Christian Merlhiot, au poste de directeur  et de Sumiko Oé-Gottini, en tant que directrice du développement et des partenariats de la Villa Kujoyama. Le choix s'est porté sur un duo franco-japonais, pour diriger une institution qui  depuis 20 ans développe les échanges artistiques entre la France et le Japon et dont l'inauguration, après la réhabilitation de ses bâtiments, est prévue le 4 octobre prochain.

 

 

 

 

Christian Merlhiot et Sumiko Oé-Gottini ont pris leurs fonctions afin de suivre la fin de la rénovation de la Villa Kujoyama qui bénéficie du mécénat de Monsieur Pierre Bergé. Ils ont pour mission de mettre en place les nouveaux programmes de résidences, qui débuteront en septembre 2014 grâce au soutien exceptionnel de la Fondation Bettencourt Schueller qui s'est engagée aux côtés de l'Institut français et de la Villa pour une durée de 3 ans.

 

Christian Merlhiot, né en 1963, est diplômé de l'École nationale supérieure d'art de Bourges. Il a enseigné le cinéma et la vidéo dans plusieurs écoles d'arts françaises notamment Angoulême, Nancy et Bourges. Cinéaste, il a été pensionnaire à la Villa Médicis à Rome en 1994/95. Depuis un premier séjour au Japon en tant que professeur invité à l'Université des arts de Kanazawa en 1998, il a séjourné dans ce pays régulièrement dans le cadre de missions professionnelles et de projets artistiques. Depuis 1998, il collabore à un projet de diffusion de films au croisement du cinéma et de l'art contemporain, en programmant, sous le label pointligneplan, des séances de films, des expositions, des colloques et des publications. En 2002, il a rejoint le Pavillon Neuflize OBC, laboratoire de création du Palais de Tokyo à Paris en tant que responsable du programme. Aux côtés d'Ange Leccia qui le dirige, il a organisé les sessions de travail des artistes résidents, les expositions et les publications en France et à l'étranger. En 2011, il a été résident à la Villa Kujoyama où il a réalisé un film intitulé Slow Life, son sixième long métrage, distribué en salles en 2013.

 

Sumiko Oé-Gottini née en 1973 au Japon, est à la fois diplômée de l'Université Jochi/Sophia à Tokyo et de l'Université Paris-Dauphine en master 2 Gestion des Entreprises Culturelles. Elle a également suivi une formation en histoire du design à l'école Boulle à Paris. Après plusieurs années d'expériences dans le réseau culturel franco-japonais, en 2002, elle rejoint l'équipe du Palais de Tokyo. Elle y occupe successivement les fonctions de responsable de production du Pavillon Neuflize OBC puis de Coordinatrice Générale chargée de la gestion des activités du site. Elle a assuré le poste de Secrétaire Générale du Fonds régional d'art contemporain d'Ile-de-France, Le Plateau de 2007 à 2011. Aujourd'hui, Sumiko Oé-Gottini est productrice et conseillère artistique indépendante en France et conçoit des projets hybrides (architecture, arts visuels, danse, design, musique, sciences…). Elle collabore avec des artistes français et japonais ainsi que de diverses institutions telles que le Musée National des Arts Asiatiques Guimet, la Cité Internationale des Arts, le Palais de Tokyo, Platform (association de regroupement des FRAC), le CIPAC (fédération des professionnels d'Art Contemporain)... 
 

En septembre 2014, après 18 mois de fermeture de la Villa Kujoyama, qui ont permis d'engager les travaux de réhabilitation et de refonder les programmes spécifiques, une nouvelle page s'ouvrira pour ce prestigieux site de résidences, plus ouvert sur le Japon, plus accueillant pour les créateurs japonais, plus tourné vers les industries créatives et les métiers d'art.

Depuis le 1er janvier 2014, la Villa Kujoyama est une antenne à part entière de l'Institut français du Japon.

 

Construite en 1992 par l'architecte Kunio Kato sur la montagne d'Higashiyama à Kyoto, la Villa Kujoyama est une des plus importantes institutions culturelles françaises à l'étranger. Elle accueille chaque année une douzaine de créateurs et de chercheurs confirmés qui souhaitent y développer un projet et qui sont déjà engagés dans une démarche professionnelle. A l'occasion de la restauration du bâtiment, l'Institut français du Japon et l'Institut français (Paris) ont souhaité lancer un nouveau programme de résidences, dont le démarrage est prévu à l'été 2014. Ce nouveau programme s'articulera autour de deux grands principes : un accueil à la Villa Kujoyama de recherche des créateurs français dans tous les domaines, dont les métiers d'art et les arts numériques constituent un nouveau volet, et un accueil d'un tandem constitué d'un créateur français et d'un créateur japonais autour d'un projet commun, formule dite "Kujoyama en duo".