Vincent Monadé écrit pour faire lire les hommes

Victor De Sepausy - 20.03.2017

Edition - Société - lecture hommes livres - publication essai Payot - Vincent Monadé


Ancien libraire et connu aujourd’hui pour la place qu’il occupe à la tête du Centre national du livre (CNL) depuis 2013, en remplacement de Jean-François Colosimo, Vincent Monadé a choisi, pour la première fois, de prendre, lui aussi, la plume. Et c’est pour la bonne cause, à savoir pousser, enfin, les hommes à la lecture.

 

Vincent Monadé (CNL) - Frankfurt Buchmesse 2015

Vincent Monadé - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Trop souvent, la lecture reste connotée comme un loisir essentiellement féminin. A travers son essai intitulé Comment faire lire les hommes de votre vie (Payot, 128 pages, 10 €), Vincent Monadé entend, à l’appui d’un style alerte et décalé, s’attaquer à une image tenace et qui prend racine dès l’enfance.

 

On connaît les campagnes de sensibilisation à l'école pour faire lire les enfants, on ne parle jamais du fait qu'une bonne partie de la pouplation a déserté la lecture : les hommes ! Mais qu'est-il arrivé au cerveau masculin ? Vincent Monadé, président du CNL, ancien libraire et lecteur passionné lui-même, prend la plume dans ce petit livre pour tenter d'endiguer ce fléau, et rallier notamment les femmes à la cause : faire lire les hommes !

 

Pour faire évoluer les mentalités et les usages, l’auteur entend s’appuyer précisément sur l’appétence des femmes pour la lecture. Elles auraient effectivement de nombreuses cartes en main pour faire revenir les hommes dans le giron de la lecture. Voilà donc un objectif que les lectrices passionnées pourraient chercher à atteindre : faire entrer les hommes de plain-pied dans leur passion. L’ouvrage sera publié le 17 mai 2017 avec un premier tirage de 10000 exemplaires.

 

“Lorsqu'un enfant rencontre un livre, il devient lecteur” 

 

Placé à la tête d’une institution qui gère près de trente millions d’euros d’aides à destination du monde du livre, Vincent Monadé sait de quoi il parle quand il s’agit de trouver les moyens de soutenir la pénétration du livre dans toutes les couches sociales mais aussi auprès des hommes. En effet, ils sont nombreux à ne pas avoir encore été séduits par une activité qui, pourtant, chez eux, suscite aussi des désirs de devenir écrivain. 

 

via Livreshebdo