Violence en milieu scolaire : syndicats et associations appellent à une autre politique

Clément Solym - 01.06.2009

Edition - Société - violence - milieu - scolaire


Face aux dernières mesures de lutte contre la violence en milieu scolaire annoncées par le président de la République, Nicolas Sarkozy et son ministre de l’Education nationale, les protestations prennent de l’ampleur. Dernièrement, les principaux syndicats d’enseignants et certaines associations de parents d’élèves ont signé un appel en faveur de la mise en place d’une autre politique de lutte.

On peut notamment lire dans ce texte que « Les établissements d'éducation doivent avant tout rester des lieux de confiance, d'apaisement et de sérénité ». Mais, au-delà d’une simple dénonciation des méthodes, ils rejettent toute possibilité d’efficacité des dernières mesures prises : « Le ministre sait que la fouille des cartables est impossible à mettre en place et ne règlera rien; il sait que la création d'une brigade volante d'intervention n'a aucun sens; il sait que vouer aux gémonies les parents dits 'démissionnaires' n'est pas une solution ».

Parmi les signataires de l’appel, on retrouve, aux côtés des principaux syndicats d’enseignants (Unsa Education, FERC-CGT, Snes, Unef, SGEN-CFDT, FSU), aussi des syndicats lycéens et étudiants (Fidl, Unef)

C’est un retour aux véritables valeurs éducatives qui est prôné : « rien ne peut remplacer les rapports humains, l'éducation, la prévention, toutes choses que les portiques et les caméras de vidéosurveillance ne sont pas en mesure d'apporter ». Sinon, on peut toujours regarder cette vidéo qui constitue une véritable preuve qu'il est nécessaire d'installer au plus tôt des portiques à l'entrée de toutes les salles de classe !