Violences dans un lycée de Gagny : de nouvelles gardes à vue

Clément Solym - 28.04.2009

Edition - Société - lycée - cagny - jeunes


Hier matin onze jeunes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur les violences perpétrées dans un lycée de Gagny.

Pour mémoire le 10 mars dernier une bande de 20 jeunes était entrée dans le lycée de Gagny agressant ceux qui s'y trouvaient alors. Les agresseurs étaient tous cagoulés et munis d'armes blanches (barres de fer, couteaux...). Cet événement avait poussé Nicolas Sarkozy à renforcer les mesures de sécurité dans les établissements scolaires.

L'AP indique que les onze jeunes qui étaient en garde à vue ont été libérés dans la soirée. Selon une source judiciaire « Il était nécessaire de faire des vérifications et des reconnaissances par des témoins », celle-ci précise que « Ces remises en liberté ne signifient pas que ces personnes sont totalement hors de cause ».

Trois des agresseurs avaient déjà été arrêtés le 12 mars et ont été mis en examen pour « participation à un attroupement armé », « intrusion », « violences avec arme », « violences aggravées » et « dégradation » souligne l'AP.