Viols sur mineur : le livre de Sarah Abitbol déclenche une enquête

Victor De Sepausy - 04.02.2020

Edition - Justice - Sarah Abitbol livre - viol mineur enquête - parquet Paris viol


Publié chez Plon, le livre de Sarah Abitbol, patineuse médaillée de bronze aux championnats du monde de 2000, fait l’effet d’une bombe. À quelques semaines de la parution du livre de Vanessa SPringora, Un si long silence évoque le viol dont elle fut victime, alors qu’elle avait 15 ans. Le coupable pointé n’est autre que son entraîneur.


 

« Vous étiez mon entraîneur. Je venais d’avoir quinze ans. Et vous m’avez violée. Il aura fallu trente ans pour que ma colère cachée se transforme enfin en cri public. Vous avez détruit ma vie, monsieur O., pendant que vous meniez tranquillement la vôtre. Aujourd’hui, je veux balayer ma honte, la faire changer de camp. Mais je veux aussi dénoncer le monde sportif qui vous a protégé, et vous protège encore à l’heure où j’écris ces lignes », indique le livre dans sa présentation. 

Des révélations qui font l’effet d’une bombe au même titre que Le consentement, le livre de Vanessa Springora, éditrice, qui dénonce la relation qu’a entretenue avec elle Gabriel Matzneff — sans avoir cependant jamais parlé de viol. Une enquête pour viols sur mineur a cependant été ouverte contre l'écrivain

Dans l’autobiographie de Sarah Abitbol, coécrite avec Emmanuelle Anizon, c’est Gilles Beyer, l’ancien entraîneur, qui est explicitement visé. Pour le Parquet de Paris, l’analyse de l’ouvrage justifie « une enquête préliminaire des chefs de viols sur mineurs par personne ayant autorité sur la victime et d’agressions sexuelles sur mineurs par personne ayant autorité sur la victime au préjudice ». 
 

“Pouvoir guérir”


Le procureur Rémy Heitz estime qu’outre les faits dénoncés dans le livre, la brigade de la protection des mineurs doit intervenir, pour « identifier toutes autres victimes ayant pu subir, dans le contexte décrit, des infractions de même nature ». 

Aujourd’hui, la sportive, qui aura accumulé 10 médailles de championne de France en patinage artistique, assure que son ex-entraîneur l’aurait violée et sexuellement agressée à plusieurs reprises entre 1990 et 1992. Les faits sont cependant prescrits. 

Gilles Beyer avait avoué à l’AFP des relations intimes. Il a « conscience de ce que, compte tenu de mes fonctions et de son âge à l’époque, ces relations étaient en tout état de cause inappropriées », indiquait-il.  

La patineuse, de son côté, faisait part sur BFMTV de tout son soulagement, « je suis émue parce que c’est 30 ans de combat ». Et l’ouvrage n’aurait rien d’une vengeance, au contraire : il s’agit de « pouvoir guérir des blessures ». 

Suite aux révélations, la ministre de Sports, Roxana Maracineanu, elle-même sportive de très haut niveau (médaillée d’argent de natation en 200 m lors des Jeux olympiques de Sydney en 2000), a demandé la démission du président de la Fédération des sports de glace, Didier Gailhaguet. Ce dernier doit tenir une conférence de presse ce 5 février, mais s’il reconnaît des erreurs, estime n’avoir pas commis de faute.


Commentaires
Le problème des abus sexuels sur mineurs c'est qu'ils touchent toutes les couches de la société, en commençant par la cellule familiale, d'où le silence des autorités autour d'eux de peur de faire imploser la société, le déni et le maintien de la prescription, bien utile pour faire passer ni vu ni connu de vie à trépas toute une génération de pédocriminels...
Mais est-ce qu'il n'y a pas d'autres corporations tout aussi atteintes comme les hôtesse de l'air face aux grands commandants de bord dans les compagnies aériennes par exemple ? les "ground hostess" qui voudraient passer hôtesses de l'air ? les gendarmettes ? etc...Combien de livres non écrits.
Partout où il y a de l'autorité il y a des risques de foyers.
« Des révélations qui font l’effet d’une bombe.. »

Ça fait surtout l'effet qu'une corporation ne fait pas son boulot et que, pris par l'engouement du public, elle fait semblant de découvrir l'eau chaude.

Plutôt que s'ébaudir sur des sujets à la con, cette corporation ferait mieux de traiter ce genre de sujet quand il sort et que tout le monde est au courant. Tout le monde savait pour Matzneff et Abitbol...

Et scoop, mais chut on va le découvrir bientôt en s'étonnant : il y en a plein d'autres...
Une autobio chasse l'autre : après Vanessa, Sarah. La glace est brisée, on va toucher le fond. Après les patineuses, les nageuses, peut-être.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.