Voeux 2016 de Fleur Pellerin : “Les temps ont changé“

Cécile Mazin - 20.01.2016

Edition - Société - Voeux 2016 - Fleur Pellerin - industries culturelles


« La France s’honore, et mon ministère avec elle, d’avoir des femmes et des hommes de culture attachés à s’interroger, régulièrement, sur la vocation de la rue de Valois, sur le sens de son intervention et l’ampleur de son champ d’action. » La ministre de la Culture présentait ses vœux ce matin, rue de Valois. Avec un constat : « [L]es temps ont changé. »

 

Fleur Pellerin - Voeux 2016 de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication

Fleur Pellerin, ce midi au ministère de la Culture et de la Communication (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Du discours, les industries culturelles retiendront que Culture et Numérique (associé irrémédiablement à révolution) se tournent toujours autour, sans, encore, parvenir à se trouver. Et c’est bien là une des interrogations pour le ministère, surtout quand l’année 2015 fut si lourde à (sup)porter – et que le livre fut l’une des réponses que le pays a sollicitées.

 

« Le moment est venu d’affirmer la place et le rôle de la culture dans la France que nous voulons, et dans le monde qui vient », assure Fleur Pellerin, soulignant la démocratisation comme « la première nécessité ». Assurément, la question du domaine public, débattue dans le cadre de la loi République numérique, mériterait bien plus de considération

 

Retour également sur Lire en short, festival pour la jeunesse, centré sur la littérature, et son succès. Cette année, la deuxième édition sera plus développée encore, avec un budget augmenté de 200.000 €

 

Les Assises de la jeune Création seront l’occasion d’un autre pont : soutien au compagnonnage, aux résidences, aux incubateurs culturels, aux tiers lieux... « En 2016, il s’agira de les mettre en œuvre. Nous y consacrerons plus de sept millions d’euros. Les établissements d’enseignement supérieur culture, que nous continuerons de réformer, y joueront évidemment un rôle essentiel ».

 

Autre poste prioritaire, « l’adaptation des bibliothèques aux modes de vie des Français ». 

 

Les médiathèques sont le premier lieu de culture qu’ils fréquentent. Notre pays en compte davantage que de bureaux de poste. Les bibliothécaires y font un travail formidable pour rendre accessibles à tous la culture et la lecture. En étendant les horaires, le soir ou le dimanche, en modernisant leur offre, nous leur donnerons une place d’autant plus centrale. Nous serons aux côtés des collectivités qui s’engageront dans cette voie. 

  

Et dans tout cela, bien entendu, poursuivre le combat « que nous menons au sein des instances communautaires pour préserver et moderniser le droit d’auteur ». 

 

 

  Voeux 2016 - Fleur Pellerin