Voir Rome et écrire : rencontres littéraires à la Villa Medicis

Clément Solym - 10.05.2019

Edition - International - villa medicis - rencontres littéraires Italie - auteurs lectures rencontres


Du 16 au 18 mai 2019, l’Académie de France à Rome Villa Médicis met à l’honneur, sous le commissariat d’Eva Dolowski, les littératures française et italienne, réunissant pendant trois journées de tables rondes, débats et performances des créateurs venus des deux côtés des Alpes, à la recherche, d’une langue à l’autre, de ce qui nous lie.

La villa Médicis (Rome)
Jean-Pierre Dalbéra, CC BY 2.0

 
D’une langue à l’autre, il sera rendu hommage aux passeurs indispensables que sont les traducteurs, en présence de Nathalie Castagné, traductrice de Goliarda Sapienza, Elsa Damien, traductrice d’Elena Ferrante, Lorenzo Flabbi, éditeur et traducteur de l’œuvre d’Annie Ernaux, et Fabio Gambaro, directeur de l’Institut Culturel Italien de Paris, puis d’Ascanio Celestini et de son traducteur Patrick Bebi. 

D’une langue à l’autre, les Rencontres célébreront également les expressions littéraires dans leur diversité, à travers le regard de Wajdi Mouawad, homme d’écriture et de théâtre, qui a accepté de tisser le fil rouge de ce festival. Chaque jour, avec trois personnalités incontournables dans leur domaine — Élisabeth de Fontenay, Didier Fassin, et Valère Novarina —, il invitera à réfléchir et dialoguer autour de mots, de verbes aimés et honnis, choisis par chacun des intervenants. 

« Un verbe à l’infinitif demeure passif, objet posé, bombe, arme qui attend qu’un sujet en fasse usage. Lorsque le sujet surgit et s’empare d’un infinitif, le conjuguant, il crée le temps et l’espace. Le verbe soudain s’éveille. J’ai menti. Et c’est une action qui bondit, un temps, une époque. Aux heures sombres d’aujourd’hui, quels sont les verbes aimés des uns et des autres, les verbes chéris, les verbes honnis, les verbes qui soulèvent l’effroi ? » 

C’est à cette question et à d’autres posées par Wajdi Mouawad que répondront les trois personnalités présentes à chaque rencontre pour interroger et échanger avec celui d’entre eux qui sera mis à l’honneur lors de la soirée qui lui sera dédiée. 

D’une langue à l’autre, c’est aussi une réflexion sur les allers-retours entre la langue et l’illustration, entre la littérature pour adulte et celle pour enfants, avec l’atelier de création littéraire de l’écrivaine Agnès Mathieu-Daudé, et celui de l’illustratrice Lidia Squillari. 

Les Rencontres accueilleront également un spectacle inédit d’Ascanio Celestini, ainsi que le dialogue d’un romancier italien, Paolo Giordano, et d’une journaliste française, Florence Aubenas. Chacun, avec les armes de la fiction ou du reportage, s’emploie à poursuivre un but commun : donner la parole à des héros ordinaires que la société maintient la plupart du temps dans l’oubli et le silence. 

D’une langue à l’autre, avec Miguel Bonnefoy, actuel pensionnaire de la Villa Médicis, qui nous emportera, par son verbe magique, dans un grand voyage transatlantique, de la France au Chili. 

D’une langue à l’autre, c’est enfin une performance littéraire : Véronique Aubouy avec la Tentative de résumer la Recherche du temps perdu en une heure donnera à entendre l’œuvre monument de Marcel Proust en 60 minutes, pas une de plus. 

Ces Rencontres sont réalisées en collaboration avec La Colline théâtre national, l’Institut Français Italia, les universités Sapienza et Roma Tre. Et le programme est le suivant
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.