Warren Buffett éclaire l'Europe d'après l'économie de Weimar

Clément Solym - 12.07.2010

Edition - Les maisons - crise - economie - buffett


Warren Buffett, l'un des plus puissants bonhommes de notre planète dont la fortune mettrait un sacré moment à être dépensée vient de donner à l'obscur et britannique auteur d'un livre un sacré coup de pouce.

Le Sage d'Omaha, ainsi surnommé parce que ses investissements sont sûrs et certains, sinon souvent judicieux, aurait expliqué à l'un de ses proches que le livre When Money Dies d'Adam Fergusson, étayerait parfaitement ce qui pourrait arriver si les gouvernements européens tentaient de traverser la récession.

Le conseiller d'un ministre conservateur, Adam, avait rédigé une thèse sur l'économie allemande ruinée par une hyperinflation après Weimar, qui avait autorisé des dépenses publiques incontrôlées.

Bilan des courses, quand Warren parle d'un livre, les blogs relaient l'information et les exemplaires actuellement disponibles se seraient négociés jusqu'à 1600 £... L'éditeur a dû pour le coup réimprimer le livre pour satisfaire la demande. Et pour Fergusson, cet intérêt pour son travail pourrait également apporter des réponses à l'état actuel des finances du pays.

Âgé de 78 ans, l'auteur estime qu'en Angleterre, il existe aujourd'hui, entre les néo-keynésiens qui tergiversent d'un côté comme de l'autre, pour savoir s'il faut resserrer les dépenses publiques ou non. L'auteur de Old Street Publishing estime pour sa part que c'est maintenant ou jamais. Dans deux ans il sera trop tard. Politiquement parlant, perdre du temps sur ces questions, c'est prendre des risques inconsidérés...

« Lorsqu'un gouvernement n'est ni assez fort, ni assez courageux politiquement, c'est le moment où l'économie s'écroule. »