Washington : un bilan mitigé pour les librairies, après un mois de shutdown

Maxim Simonienko - 25.01.2019

Edition - Economie - shutdown etats-unis trump - shutdown impact librairie - librairie washington solidarité


Plus d'un mois après le début du shutdown – fruit du désaccord entre le Président américain Donald Trump et les députés du Congrès sur la gestion du budget de l'État – des librairies de Washington D.C. commencent à ressentir les conséquences financières de la suspension fédérale. Pour y remédier, elles choisissent de s'adapter à la situation des salariés de la fonction publique, souvent envoyés en congé forcé.
 
(photo d'illustration : dollar américain - domaine public)

 

Des rabais sur les livres et l'alimentation


Dans le quartier de Capitol Hill, Laurie Gillman, propriétaire de la librairie East City, a constaté une légère différence dans les ventes suivant les premières semaines du shutdown. « Bien que nos chiffres de vente soient bons, nous commençons à entendre des gens qui aimeraient attendre pour recevoir des commandes [... Ils essaient] de ne pas trop dépense​r », constate la libraire. Pour aider à contrer ces effets, East City a baissé le prix de ses livres de 10 % et organisé une happy hour avec dégustation de in et 20 % de remise pour les travailleurs en congé forcé.

Le Kramerbooks & Afterwords Café, une librairie-café située à DuPont Circle, propose également des rabais sur les aliments et les boissons pour les employés fédéraux. Cependant, cela ne suffit pas à compenser les effets néfastes qui se sont installés dans cette zone touristique de la ville. La porte-parole de Kramerbooks, Leah Frelinghuysen, a souligné que le prolongement du désaccord sur le budget avait eu un impact négatif sur leur clientèle – laquelle repose en grande partie sur le tourisme. Ainsi, les musées aux alentours ont été obligés de fermer.

Dans la ville d'Arlington, les clients de la librairie One More Page achètent davantage de livres dans le seul but de s'approvisionner pendant leur congé. Lelia Nebeker, acheteuse de livres, a déclaré que la sœur d’une cliente, victime du shutdown, avait appelé pour qu’une bouteille de vin lui soit livrée au cours d’une lecture de livre. « Elle savait à quel point c'était difficile pour sa sœur avec le shutdown et elle voulait faire quelque chose de spécial pour lui refaire sa soirée. »
 

Un premier bilan financier mitigé


Rod Smith, le directeur de Bridge Street Books, situé à Georgetown, déclare qu'un certain nombre de facteurs rendent difficile tout changement majeur pour le moment dans le quartier. Une grande partie du personnel est toujours payé et les employés gouvernementaux de Georgetown ne sont quasiment pas affectés par les perturbations. « Tout employé du gouvernement qui peut se permettre un loyer à Georgetown va continuer à recevoir son revenu », a déclaré Smith.

Pourtant, avec le début du nouveau semestre pour les étudiants universitaires et la fin des fêtes du mois de décembre, les ventes étaient prévues à la baisse. Smith pense qu'il est encore trop tôt pour que tout changement soit attribué au shutdown. Il ne commencera à réellement s'inquiéter que si les ventes n'augmentent pas au cours du mois de février.
 
Au H Street Corridor, au nord-est de Washington, le copropriétaire du Solid State Books, Jake Cumsky-Whitlock, constate également un impact mitigé : « La bonne nouvelle c'est que nous avons constaté une légère augmentation de la circulation dans la journée, des personnes vraisemblablement en congé, prenant un café et travaillant devant leur ordinateurLa mauvaise, c'est que la moyenne de nos revenus et les ventes de livres est en baisse. »


via Publisher Weekly.


Commentaires
Bonjour, la traduction est incorrecte

Si East city bookshop offre une reduction de 10% sur les livres nous ne vendons pas de vin .Nous avons organisé une happy hour durant laquelle nous proposions du vin et 20 % reduction aux employés du gouvernement !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.