Waterstones : restructuration quasi achevée pour les librairies

Clément Solym - 13.09.2013

Edition - Librairies - Waterstone - restructuration - James Daunt


Le libraire britannique Waterstones vient de voir 50 % des cadres quitter la société, et désormais le processus de restructuration est presque complet. Près de 200 des 487 cadres ont quitté leur poste, et désormais un certain nombre de salariés va désormais être promu pour les nouveaux postes de gestionnaires de librairie. Aucun recrutement extérieur, bien évidemment. 

 

 

Waterstone's - Stephenson Street

Elliott Brown CC BY 2.0

 

 

Dans un entretien avec The Bookseller, James Daunt, le PDG, explique que cette période a été particulièrement difficile, pour l'ensemble de sa structure. Le processus de consultation pour assurer les suppressions de poste n'avait été apprécié par personne dans la société. Si une partie reposait sur des départs volontaires, l'autre a touché des personnes qui n'avaient pas vraiment dans l'idée de partir. 

 

Si Daunt assure que les remplacements aux postes de gestionnaires mettront en valeur des personnes de qualité, tout cela reste une conséquence inévitable pour assurer la pérennité de l'entreprise. La chaîne a donc perdu de nombreux salariés chevronnés parmi ses cadres, cumulant à eux tous « des centaines d'années d'expérience dans la librairie », comme le souligne James Heneage, un des anciens qui est parti .

 

Il regrette déjà une entreprise qui manquera à tous. « Ce qui me préoccupe le plus, toutefois, c'est la manière dont cette aventure va peser sur le long terme. Waterstones a besoin de libraires compétents et passionnés, soutenant les livres qu'ils aiment, et je ne suis pas certain que la suppression des responsables locaux pour l'achat des livres soit en adéquation avec cela. » 

 

En effet, en centralisant les achats réalisés pour les différents magasins, Waterstones espère économiser sur ses frais fixes. L'avenir dira ce qu'il en fût...