medias

WH Smith accueille à nouveau les livres autopubliés de Kobo

Antoine Oury - 24.11.2014

Edition - WH Smith Kobo - autopublication livres érotiques - censure interdiction


En octobre 2013, le très respectable libraire WH Smith s'insurgeait de ce qui arrivait à son ebookstore. Mis sur pied avec le libraire numérique Kobo, il partageait sur la plateforme les livres autopubliés avec l'outil Kobo Writing Life. Une simple recherche sur WH Smith faisait alors remonter des ouvrages mentionnant des contenus sexuels, des viols, des incestes... La liaison entre les deux partenaires avait été immédiatement coupée, du moins pour les livres autopubliés.

 


You are not safe anymore

(Constantin Litvak, CC BY 2.0)

 

 

Au moment de la catastrophe, Mark Lefebvre, directeur de Kobo Writing Life, insistait : « L'objectif de Kobo n'est pas de censurer des oeuvres, nous soutenons la liberté d'expression. D'autre part, nous voulons protéger la réputation de l'autoédition dans son ensemble. Nous vous promettons de faire tout notre possible pour assurer que les quelques titres qui ont provoqué cette situation n'auront pas d'effets durables sur ce qui constitue une chaîne passionnante reliant les lecteurs à une multitude de livres. » 

 

Mais le mal était fait : plus de soixante livres numériques pornographiques, avec scènes de viol, étaient commercialisés sur la plateforme de vente. Durant quatre jours le site avait été littéralement fermé, et tout le pays s'était ému de cette situation

 

Tout doucement, le libraire WH Smith a rouvert les vannes, avec quelques titres publiés via Kobo Writing Life, ou via Smashwords pour la librairie de Kobo. Les autres agrégateurs permettant de proposer les livres à la vente chez Kobo devraient suivre, sans que l'on connaisse véritablement les critères décidant des livres à commercialiser.

 

Les deux acteurs sont partenaires depuis 2011, et la collaboration semble fructueuse, malgré cet écueil. La chaîne de librairie britannique a ainsi renouvellé son contrat avec Kobo, jusqu'en 2018. 

 

La chaîne de librairies néo-zélandaise Whitcoulls, un autre partenaire qui avait également été « victime » des livres autopubliés de Kobo, a de son côté renoncé à un ebookstore, et ne propose donc plus aucun livre numérique. En attendant un nouveau partenaire, probablement. Whitcoulls avait été l'un des premiers à collaborer avec Kobo, dès 2009.

 

Aucune explication n'a été avancée pour justifier le retour des livres autopubliés dans l'ebookstore de WH Smith, si ce n'est une sélection plus fine des titres.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.