WiFi à tous les étages pour les bibliothèques britanniques

Antoine Oury - 19.03.2015

Edition - Bibliothèques - Royaume-Uni bibliothèque - Wifi installation financement - risques sanitaires


Le gouvernement britannique vient d'annoncer la mobilisation de 7,4 millions £ (un peu plus de 10 millions d'euros) pour financer l'installation du WiFi dans toutes les bibliothèques du pays. Le Sieghart Report, qui évalue chaque année les solutions potentielles pour améliorer le service public des bibliothèques britanniques, avait signalé que cet accès amélioré à Internet était un point crucial pour la fréquentation des établissements.

 


Little-known features of century plants

(photo d'illustration, Quinn Dombrowski, CC BY-SA 2.0)

 

 

L'Institut des finances publiques britanniques avait évalué à 48 % le volume d'établissements de lecture publique bénéficiant d'un accès au WiFi, en décembre dernier. Si l'argent est également réparti entre les 151 autorités responsables des bibliothèques, ce sont 49.000 £ qui pourraient être versées à chacun d'entre eux, a calculé The Bookseller.

 

Ciara Eastell, présidente de la Society of Chief Librarians, a salué l'annonce du gouvernement, faite par le chancelier George Osborne dans sa présentation du budget. « Nous sommes ravis que le budget 2015 prenne en compte le financement du WiFi dans les bibliothèques publiques. Il s'agit d'une priorité, et la SCL s'impliquera pour s'assurer que les bibliothèques offrent un accès aux ressources numériques. »

 

Le rapport Sieghart signalait, entre autres, que les bibliothèques auraient perdu leur statut de lieu de travail au profit des cafés, en raison de cette absence de WiFi récurrente.

 

En France, l'installation du WiFi reste problématique, en raison des incertitudes qui planent sur les risques sanitaires liés à cette technologie électromagnétique. « Je me suis opposé formellement au tout WiFi, essentiellement pour des raisons sanitaires, mais aussi pour des raisons juridiques : au niveau du droit, nous allons nous acheminer vers des plaintes de plus en plus nombreuses, un peu sur le modèle de l'amiante », assurait le professeur Dominique Belpomme, médecin et professeur de cancérologie, à ActuaLitté.

 

La publication de cet article sur une potentielle installation du WiFi à la Bibliothèque nationale de France a généré une dizaine de commentaires remettant en cause le diagnostic du Professeur Belpomme vis-à-vis des risques du WiFi. Néanmoins, une loi dite « Abeille » a récemment été adoptée par l'Assemblée nationale, qui interdit notamment l'usage du WiFi dans les crèches et le limite dans les écoles, comme le rappelle Miroir Social.

 

À ce titre, le syndicat CGT des Affaires culturelles informe qu'il a demandé à la Mairie de Paris d'appliquer cette loi dans les bibliothèques jeunesse de la Ville de Paris.