Wikileaks : le livre de Julian Assange ne financera pas le site

Clément Solym - 10.01.2011

Edition - Economie - assange - livre - wikileaks


Le responsable de Wikileaks, homme médiatique de l'année, a fait état d'une situation financière assez calamiteuse pour WIkileaks, qui perdrait près de 480.000 € chaque semaine, selon les propose recueillis par 24 heures.

La progression de la diffusion de câbles se poursuit, avec un mode de fonctionnement pas vraiment optimal, mais efficace. « J’ai quelques collaborateurs avec moi au manoir, mais je ne peux pas vous dire combien. En revanche, excepté quelques interruptions liées à mon incapacité à me déplacer et aux moyens de communication limités dont nous disposons, on travaille pratiquement comme avant. »


Assurant que les pressions subies actuellement ne font que renforcer sa motivation, Julian Assange explique en revanche que les finances ne sont pas au beau fixe. En effet, « d’un point de vue financier, c’est autre chose. Nous perdons plus de 600.000 francs suisses par semaine depuis le début de la diffusion des câbles diplomatiques. Pour continuer nos activités, il va falloir d’une manière ou d’une autre récupérer cet argent. »

Pourtant, la presse avait rapporté que la vente des droits de son livre allait pouvoir mettre du beurre dans les épinards. En effet, vendu pour 1,5 million £, le livre devait apporter un souffle au site et à son financement. L'Australie avait lui-même effectué le décompte des avances versées, et on obtenait alors quelque chose comme 1,4 million € au final, une fois les droits globalement pris en compte. (notre actualitté)

Julian Assange avait même assuré que les motivations qui le poussaient à l'écriture de ce livre découlaient des difficultés financières de Wikileaks, qui s'est fait couper les vivres par le service Paypal et d'autres.

Eh bien, en fait, il n'en serait rien. « D’ailleurs, à ce sujet, je tiens à préciser que, contrairement à ce qui a été dit, je n’ai pas touché 1,5 million de livres sterling pour écrire mon autobiographie. Je pourrais toucher 1,1 million de livres dans quelques années, si mon livre rencontre un grand succès. Nuance », précise-t-il. Le livre doit sortir en avril

Pas vraiment les mêmes conditions, donc...